(Toronto) La nageuse canadienne de 14 ans Summer McIntosh s’est qualifiée pour les Jeux olympiques de Tokyo, dimanche, lors des Essais canadiens de natation à Toronto.

La Presse Canadienne

McIntosh a devancé Penny Oleksiak, révélation des Jeux de Rio de Janeiro, par neuf dixièmes de seconde lors de l’épreuve féminine du 200 m style libre.

Les deux nageuses torontoises ont complété l’épreuve sous le standard A de qualification olympique, qui donne accès aux Jeux. Oleksiak n’en avait toutefois pas besoin, puisqu’elle avait été nommée par Natation Canada pour représenter son pays aux Jeux à cette épreuve en janvier.

McIntosh fait certainement revivre des souvenirs d’Oleksiak en 2016. Alors âgée de 16 ans, Oleksiak avait été propulsée sous le feu des projecteurs en remportant quatre médailles, dont l’or au 100 m style libre, à Rio.

Aujourd’hui âgée de 21 ans, Oleksiak a souligné que McIntosh nageait avec la même énergie qu’elle il y a cinq ans.

« J’aime Summer, mais je déteste m’entraîner avec Summer, a lancé Oleksiak. Elle ne s’épuise jamais. Elle n’a que 14 ans donc elle ne produit pas beaucoup d’acide lactique. Alors quand je m’entraîne avec elle, je sais qu’elle y va toujours à pleins gaz.

« Mais c’est super plaisant. Je disais justement ce matin (dimanche) que c’était étrange que ma plus grande rivale dans la piscine soit la plus petite nageuse. »

McIntosh a complété l’épreuve en une minute et 56,19 secondes, tandis qu’Oleksiak a réalisé un chrono de 1 : 57,24.

« C’était une course amusante », a souligné McIntosh, dont la mère – Jill Horstead – a nagé pour l’unifolié aux Jeux de 1984.

« Je savais que si j’étais dans une bonne position dans les 100 premiers mètres, je pourrais effectuer une poussée dans les 50 derniers. C’était mon plan et il faut croire qu’il a fonctionné », a ajouté McIntosh.

Les Essais canadiens de natation, qui avaient été repoussés à juin en raison de la pandémie, se poursuivent jusqu’à mercredi.

La Manitobaine Kelsey Wog, au 100 m dos, est la seule autre Canadienne à avoir réussi le standard de qualification directe pour les Jeux de Tokyo, dimanche.

« Je m’entraîne vraiment fort depuis les derniers Essais canadiens, où je n’ai pas réussi à me qualifier, a assuré Wog. J’ai gardé ça en tête tout au long de mon parcours.

« J’aurais pu faire un chrono légèrement meilleur, mais je me sentais un peu raide. C’était probablement dû à l’excitation de mes nerfs. Mais je suis satisfaite de ma performance. »

Le Britanno-Colombien Hau-Li Fan s’est quant à lui qualifié lors de l’épreuve de qualification de marathon de la Fédération internationale de natation, dimanche au Portugal.