(Montréal) Pour la première fois de sa carrière, l’athlète montréalaise Kristel Ngarlem participera aux Jeux olympiques.

Rafael Miró
Rafael Miró La Presse

L’athlète de 25 ans va participer aux Jeux dans la catégorie des 76 kg. Il s’agit de sa première participation olympique. C’est le Comité olympique canadien qui en a fait l’annonce, vendredi matin.

Quatrième aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015, Ngarlem s’est maintenue parmi le top 10 des trois dernières éditions des Championnats du monde (2017 à 2019) et elle a établi une marque personnelle à la Coupe du monde de l’IWF 2020 à Rome, en soulevant 233 kg.

Par ailleurs, le Québec sera bien représenté en haltérophilie le mois prochain. Quatre des cinq membres retenus au sein de l’équipe olympique canadienne dans cette discipline proviennent de la Belle Province.

La Rimouskoise Maude Charron constitue le plus grand espoir pour un podium, elle qui occupe le troisième rang mondial de l’IWF chez les 64 kg. En plus de Kristel Ngarlem, elle sera accompagnée de Rachel Leblanc-Bazinet, de Richelieu, chez les 55 kg, de Tali Darsigny, de Saint-Hyacinthe, chez les 59 kg. L’Ontarien Boady Santavy (96 kg) complète l’équipe.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

La Rimouskoise Maude Charron constitue le plus grand espoir pour un podium, elle qui occupe le troisième rang mondial de l’IWF chez les 64 kg.

Il s’agit de l’équipe canadienne d’haltérophilie la plus imposante depuis que le pays a envoyé cinq athlètes aux Jeux de Pékin en 2008. La présence de quatre femmes constitue un record canadien à ce chapitre.

Charron, âgée de 28 ans, en sera à ses premiers jeux après après avoir commencé à pratiquer l’haltérophilie en 2015. Depuis, elle n’a cessé de progresser. Elle a remporté l’or aux Jeux du Commonwealth en 2018 et plus récemment aux Championnats panaméricains en avril 2021 où elle a établi trois records continentaux dans sa catégorie de poids.

Rachel Leblanc-Bazinet et Tali Darsigny sont encadrées par le père de Tali, Yvan Darsigny, un Olympien des Jeux de Los Angeles en 1984 et de Barcelone en 1992.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Rachel Leblanc-Bazinet, de Richelieu

Quant à Santavy, il se présentera à Tokyo en occupant le cinquième rang mondial chez les 96 kg.

L’haltérophilie atteindra par ailleurs la parité homme-femme pour la première fois aux Jeux olympiques à Tokyo puisqu’il y aura sept épreuves chez les hommes et chez les femmes.

Les épreuves d’haltérophilie à Tokyo 2020 se dérouleront du 24 juillet au 4 août au Forum international de Tokyo.

Avec La Presse Canadienne

Lisez La participation de Kristel Ngarlem aux Championnats panaméricains de Saint-Domingue