Les lutteurs canadiens Erica Wiebe, Danielle Lappage, Jordan Steen et Amar Dhesi ont été nommés pour représenter le pays aux Jeux olympiques de Tokyo, ont annoncé le Comité olympique canadien et Lutte Canada mercredi.

La Presse Canadienne

Les quatre athlètes se sont qualifiés grâce à leurs performances dans le cadre du tournoi de qualification olympique panaméricain qui s’est déroulé du 13 au 15 mars, à Ottawa.

Du groupe, seule Wiebe a décroché une médaille aux JO. Elle avait obtenu l’or au tournoi des Jeux de Rio en 2016 dans la catégorie des 75 kg, après avoir vaincu la Kazakhe Guzel Manyurova en finale.

Il s’agit d’une certaine rédemption pour Lappage, qui a fait ses premiers pas olympiques avec Wiebe aux Jeux de Rio. Elle avait été forcée de déclarer forfait après avoir subi une déchirure des muscles ischiojambiers pendant la période d’échauffement précédant son premier duel.

De plus, il s’agira des premiers Jeux olympiques pour Dhesi et Steen, qui seront en action dans les épreuves masculines de lutte libre chez les 125 k et les 97 kg, respectivement.

Les tournois olympiques de lutte seront disputés du 1er au 7 août au Pavillon A du Makuhari Messe.

Le Canada a remporté 17 médailles olympiques en lutte. Les femmes se sont particulièrement distinguées en remportant six médailles depuis l’entrée de la lutte féminine au programme olympique aux Jeux d’Athènes en 2004, notamment deux médailles d’argent et une médaille de bronze obtenues par Tonya Verbeek, qui est maintenant l’entraîneuse-chef de l’équipe nationale.

Verbeek sera épaulée à Tokyo par l’entraîneur montréalais David Zilberman, ainsi que Tervel Dlagnev et Paul Ragusa.