(Lausanne, Suisse) Le Comité olympique canadien croit qu’il aura accès au programme des entreprises pharmaceutiques Pfizer et BioNTech, qui offriront leur vaccin aux athlètes et aux dirigeants en vue des Jeux olympiques de Tokyo.

La Presse Canadienne

La livraison des vaccins doit commencer ce mois-ci afin de permettre aux délégations olympiques de recevoir les deux doses nécessaires avant qu’elles arrivent à Tokyo en vue des JO, qui commenceront le 23 juillet.

David Shoemaker, le directeur exécutif et secrétaire général du COC, a mentionné que son organisation travaillera de concert avec les agences gouvernementales afin d’établir les critères de l’opération de vaccination.

« Nous étions heureux d’apprendre du CIO que Pfizer et BioNTech offriront leurs vaccins aux participants des Jeux de Tokyo 2020. Au Canada, cela représentera environ 1100 personnes et ça étendra la couverture des athlètes canadiens à l’approche et pendant les JO », a évoqué Shoemaker par voie de communiqué.

« Les Jeux olympiques revêtent une signification particulière pour les millions de Canadiens qui seront inspirés par la résilience et la détermination des athlètes canadiens cet été à Tokyo. Alors que la plupart des provinces commencent à vacciner massivement leur population, cette annonce aidera davantage de Canadiens à se faire vacciner plus rapidement », a-t-il ajouté.

On ignore combien des 1100 personnes ont déjà reçu une dose du vaccin contre la COVID-19. De plus, plusieurs athlètes tentent encore de se qualifier pour les JO.

Le CIO a déjà dit que les athlètes n’ont pas à être vaccinés pour participer aux JO.

C’est la deuxième entente d’envergure entre le Comité international olympique (CIO) et les entreprises pharmaceutiques. Une entente avait été annoncée en mars entre le CIO et les dirigeants olympiques chinois pour l’achat et la distribution de doses du vaccin chinois en vue des Jeux olympiques de Tokyo et des Jeux olympiques de Pékin en 2022.

Le vaccin Pfizer offrira une meilleure couverture au CIO en vue des JO, puisque la plupart des pays de la planète n’ont toujours pas donné le feu vert aux vaccins chinois.

Le don de Pfizer survient après des pourparlers entre le président et directeur des opérations de l’entreprise, Albert Bourla, et le premier ministre japonais Yoshihide Suga.

« À la suite de cette conversation, le gouvernement japonais a discuté avec le CIO et autorisé le plan de distribution (du vaccin) », a déclaré Pfizer par voie de communiqué.

Le CIO a rappelé que le programme de vaccination doit se faire « en accord avec les directives de vaccination de chaque pays et les autorités sanitaires locales ».

Le comité olympique espagnol a mentionné jeudi que près de 600 membres de sa délégation qui se rendra au Japon recevront le vaccin Pfizer plus tard ce mois-ci. D’autres pays, dont l’Australie, la Corée du Sud et l’Italie ont aussi conclu des ententes pour que leur délégation soit vaccinée.

Avec Associated Press