Meaghan Benfeito et Caeli McKay ont ajouté à la récolte de l’unifolié en remportant la médaille d’or au 10 m synchronisé, dimanche, à la Coupe du monde de plongeon de Tokyo, au Japon. Le duo a du même coup décroché une place canadienne à cette épreuve en vue des Jeux olympiques.

mathieu fontaine
Sportcom

Benfeito et McKay ont affiché un cumulatif de 305,94 points lors de la finale, ce qui leur a permis de devancer les Britanniques Eden Cheng et Lois Toulson (302,88), de même que les Allemandes Tina Punzel et Christina Wassen (292,86).

« C’était très chargé en émotions, mais c’était vraiment bien d’être de retour et de sentir l’adrénaline après une si longue pause. Nous avions déjà participé à des évènements virtuels, mais rien ne se compare à une vraie compétition. C’était plaisant de pouvoir plonger et de terminer avec l’or », a indiqué McKay à l’issue de l’épreuve.

PHOTO ISSEI KATO, REUTERS

Meaghan Benfeito et Caeli McKay en action à Tokyo

La journée ne s’est cependant pas amorcée de la manière voulue pour le tandem canadien, qui a éprouvé des difficultés lors de la phase préliminaire, concluant au sixième rang. Un passage certes ardu, mais nécessaire pour Benfeito et McKay, qui ont ensuite retrouvé leurs repères en finale pour monter sur la plus haute marche du podium.

Je n’étais vraiment pas satisfaite après les préliminaires, mais je pense que c’est le genre de chose que nous devions vivre lors de cette compétition, et nous en retenons beaucoup de positif. Aujourd’hui [dimanche], nous avons appris que peu importe où nous sommes sur la liste de départ ou au classement, nous devons simplement plonger du mieux que nous le pouvons, comme nous savons le faire.

Meaghan Benfeito

« Personnellement, le retour de l’adrénaline lors des préliminaires a été comme une claque au visage, a renchéri McKay. Nous étions dans une situation stressante pour la première fois depuis longtemps et je pensais que j’étais bien préparée, mais ça m’a frappée plus que je le croyais. »

Qualification olympique en poche

En étant couronnées dimanche, Benfeito et McKay ont officiellement décroché un billet pour l’épreuve olympique qui aura lieu au même endroit, en juillet prochain. Une expérience bénéfique pour McKay, qui retient plusieurs leçons de cette première sortie au Centre aquatique de Tokyo.

C’est bien de pouvoir participer à une compétition ici [à Tokyo] avant les Jeux olympiques. Nous avons pu nous acclimater et vivre une bonne première expérience. C’est très positif !

Caeli McKay

Constat similaire du côté de Benfeito, qui souhaite profiter des prochains mois pour apporter les correctifs nécessaires en vue d’atteindre l’objectif ultime de remonter sur le podium olympique.

« Il y a toujours des choses à travailler. Nous n’avons pas été parfaites aujourd’hui, mais si nous travaillons sur nos plongeons individuellement, la synchronisation va venir d’elle-même. Nous nous connaissons bien et nous savons exactement ce dont nous sommes capables », a conclu la double olympienne.

Benfeito et McKay reprendront l’action mardi, dans le cadre de l’épreuve individuelle à la tour de 10 m.

Le Canada se retire du 3 m synchro masculin

Plus tard dans la journée, Thomas Ciprick et Philippe Gagné devaient prendre part à l’épreuve masculine du 3 m synchronisé avec l’objectif d’obtenir un laissez-passer olympique. Blessé à une épaule, Gagné a finalement dû déclarer forfait et rentrera au pays pour subir des traitements.

« C’était une décision très difficile pour Philippe. Il a aggravé une blessure à une épaule et sa participation entraînait plusieurs risques. Le bien-être de l’athlète doit toujours être priorisé, et c’est pourquoi il était préférable de ne pas participer à la compétition, même s’il y avait un enjeu de qualification olympique », a commenté le directeur en chef technique de Plongeon Canada, Mitch Geller.

La Coupe du monde de Tokyo se poursuivra lundi, avec la présentation des premières épreuves individuelles.

Pamela Ware et Jennifer Abel tenteront de se qualifier pour la finale féminine au 3 m, alors que leur coéquipier Nathan Zsombor-Murray fera de même à la tour de 10 m. Le plongeur de Pointe-Claire voudra également obtenir un deuxième laissez-passer olympique canadien pour cette épreuve.