Les joueurs canadiens de water-polo ne participeront pas aux Jeux olympiques de Tokyo cet été. Une défaite de 17-9 aux mains des Russes en quart de finale du tournoi de qualification olympique est venue bousiller leurs chances d’obtenir un billet pour la capitale japonaise vendredi.

Sportcom

La formation masculine devait repartir de Rotterdam, aux Pays-Bas, avec une médaille afin de se qualifier pour les Jeux de Tokyo, tout comme l’avait fait l’équipe féminine aux Jeux panaméricains de Lima, en 2019.

Face à des adversaires de taille qui n’avaient toujours pas subi la défaite en cinq rencontres depuis le début du tournoi (quatre victoires et une nulle), la tâche s’annonçait ardue avant le début des hostilités. Malgré tout, bien qu’il se soit incliné à ses trois dernières sorties après avoir vaincu le Brésil en lever de rideau, le Canada entamait les quarts de finale en confiance, aux dires de Jérémie Côté.

« On savait qu’ils étaient forts et qu’il fallait sortir encore plus forts, mais on avait nos chances. On savait qu’ils étaient très physiques et qu’on allait devoir être patients », a-t-il spécifié à Sportcom.

Les Russes ont été les premiers à s’inscrire au pointage après 35 secondes de jeu, puis Nicolas Constantin-Bicari a vite répliqué. Le Repentignois a aussi été l’auteur du deuxième but du Canada dans le premier quart, qui s’est soldé à l’avantage de la Russie 5-2.

Les deux nations ont toutes les deux ajouté trois buts par la suite et le Canada tirait de l’arrière 8-6 après deux quarts.

La troupe de l’entraîneur-chef Pino Porzio a bataillé ferme en deuxième demie, mais ses opposants ont su creuser l’écart au quatrième quart pour se sauver avec la victoire. Au final, la fatigue et l’indiscipline ont coûté très cher aux poloïstes canadiens.

« On bien commencé et on était dans le coup, mais c’est devenu plus difficile à la fin et on n’a pas réussi à garder nos têtes sur nos épaules », a confié Jérémie Côté.

Côté et Constantin-Bicari ont été les meilleurs marqueurs canadiens avec trois buts chacun. Sean Spooner (2) et Aleksa Gardijan (1) ont également trouvé le fond du filet.

L’équipe canadienne masculine visait une première participation aux Jeux olympiques depuis ceux de Pékin, en 2008. Elle reprendra l’action samedi face à la France pour les places 5 à 8 de ce tournoi.

« Il va falloir trouver l’énergie et la motivation pour continuer de jouer, même si notre but est maintenant inatteignable. Nos chances pour nous qualifier ne sont plus là, mais on reste compétitifs et ça reste un bon moment pour s’améliorer », a conclu Côté.