(Budapest) Le Comité olympique hongrois prépare sa candidature pour l’obtention des Jeux olympiques d’été de 2032, à Budapest.

Publié le 28 janv. 2021
Associated Press

Lorsque la capitale hongroise s’est retirée de la course à l’obtention des JO de 2024 en 2017 - le gouvernement souhaitait effectuer un référendum sur le sujet -, le Comité international olympique (CIO) n’a eu d’autre choix que d’octroyer l’évènement aux deux seules candidatures restantes. Paris a obtenu ceux de 2024, et Los Angeles ceux de 2028.

Le premier ministre hongrois, Viktor Orban, appuie la tenue d’évènements sportifs dans son pays, dont les Championnats du monde de natation de 2017 et ceux de 2027 à Budapest. Il a aussi offert son soutien aux matchs du Championnat européen de soccer qui devaient y avoir lieu en 2020, mais qui ont été remis à l’été prochain.

Les dirigeants du mouvement olympique hongrois ont nommé l’économiste Attila Szalay-Berzeviczy pour diriger le comité responsable de l’étude de faisabilité.

Szalay-Berzeviczy, l’ex-président de la bourse de Budapest, a mentionné jeudi que l’étude serait prête l’année prochaine.

Le CIO a développé un nouveau processus de mise en candidature plus dynamique et moins coûteux.

Les villes intéressées seront approchées, et le CIO pourrait annoncer l’octroi des JO avant la date limite de sept ans avant la tenue de la cérémonie d’ouverture de ceux-ci.

Jusqu’ici, la candidature de l’Australie, qui misera essentiellement sur Brisbane, est considérée comme la favorite pour l’obtention des JO de 2032.