(Tokyo) Le soutien à l’organisation des Jeux olympiques de Tokyo prévus cet été, après un report d’un an causé par la pandémie, est au plus bas au Japon, selon un sondage réalisé dimanche, en pleine troisième vague d’infections dans l’archipel.

Agence France-Presse

Un peu plus de 80 % des personnes interrogées par l’agence de presse Kyodo estiment que les Jeux olympiques 2020 devraient être annulés ou reportés à nouveau, selon un sondage mené auprès de 1041 participants, contactés aléatoirement par téléphone.

Un bond de 20 points par rapport aux 60 % environ d’une enquête réalisée le 6 décembre par la même agence.

Les organisateurs de Tokyo 2020 ont déclaré qu’un nouveau report était hors de question et insistent pour que les Jeux aient lieu malgré l’état d’urgence déclaré cette semaine dans la région du grand Tokyo à la suite d’une recrudescence des cas de COVID-19.

Dans le sondage téléphonique national de dimanche, environ 35 % des personnes ont dit à Kyodo qu’elles étaient favorables à une annulation pure et simple, tandis que 45 % ont déclaré que l’évènement devrait être reporté une seconde fois.

Les mesures misent en place pour un mois dans la capitale et les régions environnantes sont moins strictes que le confinement sévère observé ailleurs et visent principalement les restaurants et les bars, forcés de fermer plus tôt.

Le premier ministre Yoshihide Suga a déclaré cette semaine que le Japon s’était engagé à organiser des Jeux olympiques « sûrs et sécurisés ». Il a déclaré qu’il pensait que l’opinion publique changerait lorsque le pays commencerait les vaccinations, actuellement prévues pour la fin février.

Mais Dick Pound, membre du Comité international olympique, a déclaré à la BBC qu’il ne pouvait pas « être certain » que les Jeux se dérouleraient comme prévu en raison de l’inconnue sur les « poussées » de contaminations.

Deux sondages réalisés en juillet avaient déjà montré qu’une majorité estimait que l’évènement devrait être reporté à nouveau ou annulé. Selon une enquête d’opinion publiée en décembre par la chaîne nationale NHK, seulement 27 % des personnes interrogées seraient même favorables à la tenue des Jeux en 2021.