(Londres) Les organisateurs du marathon de Londres, prévu le 4 octobre et réservé aux athlètes d’élite, ont annoncé vendredi que la vedette de l’athlétisme britannique Mo Farah serait présent comme lièvre pour le duel attendu entre le Kényan Eliud Kipchoge et l’Ethiopien Kenenisa Bekele.

Agence France-Presse

Mo Farah (37 ans), qui s’est reconverti sur la route après une brillante carrière sur piste (quatre titres olympiques), ne devrait pas terminer les 42 195 km londoniens (8e en 2014, 3e en 2018, 5e en 2019), mais faire partie des lièvres qui doivent mener l’allure aux deux marathoniens les plus rapides de l’histoire (Kipchoge en 2 h 1 min 39 s, record du monde, et Bekele en 2 h 1 min 41 s).

PHOTO ALEX HALADA, ARCHIVES AFP

Le Kenyan Eliud Kipchoge au Marathon de Vienne, l’an dernier.

Les organisateurs de l’évènement, initialement prévu en avril, mais reporté en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, ont également annoncé la présence du vice-champion du monde éthiopien Mosinet Geremew (4e performeur de l’histoire), de son compatriote Mule Wasihun (8e performeur de l’histoire) et de l’ex-recordman d’Europe norvégien Sondre Nordstad Moen.

PHOTO URIEL SINAI, THE NEW YORK TIMES

Kenenisa Bekele à l’entraînement dans son pays en Éthiopie.

La recordwoman du monde kényane Brigid Kosgei (2 h 14 min 4 s) devra elle notamment affronter ses compatriotes Ruth Chepngetich (championne du monde 2019) et Vivian Cheruiyot (quadruple championne du monde sur la piste, vainqueure à Londres en 2018).