Pour vous permettre d'y voir un peu plus clair sur ce qui se trame dans les coulisses à quelques heures du repêchage de la LNH, qui se tiendra demain, La Presse vous présente chaque jour, par division, la liste des directeurs du recrutement de chaque club, un bref aperçu de leur travail et les besoins de chaque équipe. Aujourd'hui: la division Nord-Est.

Mathias Brunet LA PRESSE

BRUINS DE BOSTON

Wayne Smith

Troisième année de Smith à titre de directeur du recrutement, avec pas très loin l'ombre de Scott Bradley, bras droit du DG Peter Chiarelli. Les Bruins ont du succès depuis quelques années et l'avenir est assuré parce que les recruteurs repêchent bien. Il y a quelques erreurs ici et là, mais les Patrice Bergeron, Milan Lucic et David Krejci, tous repêchés en deuxième ronde, valent leur pesant d'or. Que dire de Brad Marchand en troisième ronde? Comme quoi il ne faut pas uniquement juger le travail des dépisteurs en fonction de leur réussite en première ronde. Il y a moins de relève en défense chez les Bruins. À surveiller.

SABRES DE BUFFALO

Kevin Devine

Les Sabres ont secoué le milieu il y a quelques années en congédiant plusieurs recruteurs et en s'en remettant davantage à la vidéo. Ils ont embauché de jeunes loups qui coûtaient moins cher que leurs dépisteurs et leur ont demandé de faire le travail du bureau devant un écran. Il restait néanmoins quelques recruteurs, mais cette décision prise pour économiser des sous n'a pas fait l'unanimité. Ça n'a pas empêché les Sabres de trouver des perles, davantage même que la majorité des clubs: Tyler Myers et Tyler Ennis, pour ne nommer que ceux-là. Ils repêchaient bien avant aussi et les Pominville, Roy, Miller, Vanek et Stafford forment le coeur du club. Ils n'hésitent pas à repêcher des joueurs de petite taille et le pari est payant, même s'ils semblent vouloir ajouter des joueurs musclés depuis quelques repêchages.

CANADIEN DE MONTRÉAL

Trevor Timmins

Contrairement à la croyance populaire, Timmins n'a pas été embauché par Bob Gainey, mais bien par André Savard, son complice à Ottawa. Nul n'est prophète en son pays et Timmins est critiqué à Montréal mais encensé partout ailleurs. Sa moyenne au bâton est exceptionnelle et il a frappé quelques coups de circuit, Subban et Price, entre autres. Pacioretty pourrait en être un autre. Le Canadien ne s'en cache pas, il aime repêcher des joueurs de collège parce qu'ils peuvent progresser plus tranquillement. Les équipes ont quatre ou cinq ans pour les mettre sous contrat, contrairement à deux ans pour les Européens et les joueurs des ligues juniors canadiennes. Cette méthode permet donc à l'équipe de compter sur un plus grand nombre d'espoirs au sein de son organisation parce qu'elle n'a pas à larguer rapidement ses choix américains si elle n'en veut plus.

SÉNATEURS D'OTTAWA

Pierre Dorion

Les Sénateurs ont souffert de l'exode de cerveaux il y a quelques années: Pierre Gauthier, André Savard, Trevor Timmins, Jarmo Kekalainen, Marshall Johnston et compagnie, mais ça se replace depuis l'arrivée de Pierre Dorion, anciennement de l'organisation du Canadien. Jim O'Brien, Brian Lee et Patrick Eaves ont constitué des échecs en première ronde, mais l'acquisition de David Rundblad et l'éclosion rapide d'Erik Karlsson et du gardien Robin Lehner permettent d'espérer un peu. Mais les années de vaches maigres ont fait mal et la relève à l'attaque est encore mince. Un choix solide avec le sixième cette année ne fera pas de tort.

MAPLE LEAFS DE TORONTO

Reid Mitchell

Toronto a eu seulement quatre choix de première ronde au cours des sept derniers repêchages. Ainsi en est-il pour les clubs qui pensent surtout à court terme. Malgré tout, les Maple Leafs n'ont pas réussi à participer aux séries depuis la fin du lock-out. Luke Schenn et Nazem Kadri donnent un peu d'espoir aux partisans, mais le DG Brian Burke a tout de même réussi à regarnir un peu la banque en obtenant dans des échanges les jeunes Joe Colborne et Jake Gardiner, sans compter que Dion Phaneuf est encore jeune. Burke laissera les Bruins repêcher au neuvième rang en vertu de l'échange de Phil Kessel, mais il a tout de même réussi à obtenir deux autres choix de première ronde pour Kris Versteeg et Tomas Kaberle, sans compter quelques choix de deuxième.

Utilisateurs de l'application La Presse Hockey, activez vos alertes demain soir afin d'être informés des principales nouvelles en direct du repêchage annuel de la LNH.