La LNH nous a habitués aux revirements sur la glace. Elle a fait la démonstration d'un autre type de revirements hier à New York: il s'est produit en public, devant des dizaines de journalistes.

Gabriel Béland LA PRESSE

Vers 18h40, Donald Fehr, le directeur de l'Association des joueurs, s'est présenté devant les médias pour annoncer qu'une entente était imminente. Quelques minutes plus tard, il est réapparu devant les mêmes médias pour dire que la LNH l'avait avisé, par un message sur une boîte vocale, que les négociations étaient rompues.

Gary Bettman a bouclé la valse des conférences de presse en annonçant que toutes les concessions faites par les propriétaires cette semaine étaient retirées de la table des négociations.

---

18h40: Donald Fehr se présente et parle d'un règlement imminent.

«On a bougé très rapidement dans la direction des propriétaires sur des enjeux comme la durée des contrats et nous espérons, croyons et nous attendons à ce que tout cela nous mettre sur la voie d'un règlement rapide de ce conflit.» - Donald Fehr

«Nous pensons avoir une entente sur le fonds de pension [...] nous pensons avoir une entente sur les paiements de transition [...] nous pensons qu'il y a une entente complète sur l'argent. Il ne devrait pas y avoir de raison de ne pas parvenir à une entente très rapidement.» - Donald Fehr

---

19h15: Donald Fehr réapparaît porteur de mauvaises nouvelles.

«Je ne m'attendais pas à revenir aussi vite. Il y a eu un développement et il n'est pas positif. Nous avons été informés par un message téléphonique que les concessions des joueurs n'étaient pas acceptables et qu'il ne servait à rien de rester pour des rencontres cette nuit ou demain. Ils disent qu'ils nous contacteront.» - Donald Fehr

«Qu'est-ce que nous pouvons dire aux amateurs de hockey du Canada? Vous pouvez leur dire qu'il semble que ce ne sera pas réglé dans un futur immédiat. J'espère que j'ai tort. Mais c'est de toute évidence le message que nous avons reçu aujourd'hui.» - Donald Fehr

---

19h45: Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, s'adresse aux médias.

«Ça me rappelle la dernière fois que l'Association a dit que nous étions proches d'une entente: nos positions étaient séparées par 1 milliard de dollars! Je pense que de dire «on est très proches, on pourrait jouer au hockey demain matin» est injuste envers nos fans.» - Gary Bettman

«Je suis extrêmement déçu ce soir de la situation dans laquelle nous sommes. Bill Daly a informé le syndicat que ce que nous avons mis sur la table cette semaine, maintenant ne l'est plus.» - Gary Bettman