Une autre victoire ce soir à Manhattan, et le Canadien se retrouvera en première place du classement de l'Association de l'Est.

Publié le 19 févr. 2013
Richard Labbé LA PRESSE

Ce scénario digne de Disney, qui aurait été dur à imaginer il y a un mois à peine, pourrait pourtant devenir réalité ce soir avec une victoire sur les Rangers de New York au Madison Square Garden.

Avec son gain de 3-0 mardi soir au Centre Bell face aux Hurricanes de la Caroline, le Canadien a obtenu une quatrième victoire de suite, pour un total de 10 depuis l'ouverture du calendrier régulier. Une autre victoire, et le club montréalais pourra dépasser les Penguins de Pittsburgh, détenteurs du premier rang dans l'Est pour le moment.

Le Canadien est arrivé à New York tard hier soir, et l'entraîneur Michel Therrien n'a donc pas imposé un entraînement ce matin à New York, préférant offrir un matin de repos à ses joueurs réguliers. Les joueurs des Rangers ont eux aussi eu droit au luxe de l'entraînement facultatif ce matin en banlieue de New York.

À moins d'une surprise, c'est Carey Price qui devrait être de retour devant le filet montréalais ce soir, lui qui a dû sauter son tour lors des deux derniers matchs en raison d'un virus.

L'attaquant Brendan Gallagher, lui, n'a pas fait le voyage avec le reste de l'équipe à New York. Il se remet toujours d'une commotion cérébrale, et devra attendre encore avant de reprendre sa place au sein de l'alignement. C'est Ryan White qui a pris cette place lors du match de mardi soir contre les Hurricanes.

Le Canadien va faire face à un club qui a une fiche de 6-2-1 à la maison cette saison. Les Rangers ont aussi récolté sept victoires à leurs dix derniers matchs.

La soirée pourrait s'avérer spéciale pour l'attaquant Brandon Prust, du Canadien, qui reverra pour la première fois ses anciens collègues des Rangers, et cette foule qui l'aimait bien pour sa combativité.

John Tortorella, le pilote du club new-yorkais, ne semble toutefois pas trop emballé par ces retrouvailles; hier, Tortorella a fait savoir que Prust n'est «rien qu'un gars dans un chandail montréalais.»