Josh Gorges n'a pas voulu mentir après le match. «Est-ce que je suis soulagé avant tout? Oui...»

Publié le 12 févr. 2013
RICHARD LABBÉ LA PRESSE

C'est que le Canadien, encore une fois, a laissé filer une belle avance, et que ce film-là, tout le monde commence à le connaître. Incluant les joueurs eux-mêmes.

«Ce n'est certes pas de cette façon-là qu'on voulait gagner le match, a ajouté le vétéran défenseur. Surtout pas en échappant une avance de trois buts comme ça. Mais en même temps, je trouve que nous n'avons pas abandonné. Nous avons offert une solide performance. Nous repartons avec deux points, et c'est pour ça qu'on était là.»

Le capitaine Brian Gionta n'avait pas trop le goût de parler de la manière dont ces deux points-là ont été obtenus hier soir. «Deux points c'est deux points, c'est ça qui compte», s'est-il limité à dire.

L'attaquant David Desharnais a finalement tranché le débat à la fin, en fusillade. «J'ai réussi le but en faisant quelque chose que j'ai appris en Europe... au moins, ça aura donné ça. Mais il ne faut pas continuer à échapper des avances de même. Ça va nous faire mal à un moment donné.»

Le gardien Carey Price, fidèle à lui-même, n'avait pas trop le goût de célébrer au terme de cette victoire chèrement acquise à Tampa. «On a gagné et c'est tout ce qui compte», a-t-il dit.

Il n'a pas eu l'air d'avoir trop apprécié les buts du Lightning à la fin, un qui a semblé dévier sur des gants, l'autre qui a dévié sur le patin de Diaz...

«Ils ont marqué sur un mauvais jeu de notre part, et leurs deux derniers buts ont été des buts chanceux», a expliqué Price, qui est toujours à la recherche d'un premier blanchissage cette saison.