On ne doit pas s'attendre à ce que le Canadien remporte tous ses matchs face aux Bruins de Boston. S'il a balayé la série de huit rencontres l'an dernier, le Tricolore en aura plein les bras cette saison face à la troupe de Claude Julien.

François Lemenu LA PRESSE CANADIENNE

Même s'il s'agissait d'une simple rencontre préparatoire, les Bruins ont annoncé leurs couleurs, lundi soir, au Metro Centre de Halifax. Ils l'ont emporté 8-3 dans un match qui rappelait la grande rivalité entre les deux formations. Un match très rude au cours duquel des joueurs ont cherché à rendre des comptes cinq mois après leur série du printemps dernier. Les Bruins ont réussi cinq de leurs buts en supériorité numérique. Ils ont aussi dominé 42-19 dans les tirs.Roman Hamrlik s'est blessé en première période et il n'a pu terminer la rencontre.

Le match marquait le retour de Patrice Bergeron à la compétition. Il s'agissait de son premier depuis la commotion cérébrale qu'il a subie contre les Flyers de Philadelphie en octobre dernier. L'attaquant des Bruins ne semble souffrir d'aucune séquelle du traumatisme qui l'a tenu à l'écart du jeu pendant presque une saison complète. Bergeron a disputé un excellent match alors qu'il a marqué un but en plus d'en préparer trois autres.

Un bel espoir

Vladimir Sobotka s'est révélé au public montréalais lors des dernières séries. Le jeune Tchèque de 21 ans pourrait se voir confier plus de responsabilités cette année s'il continue de jouer avec le même aplomb. En première période, il a saisi une passe de Blake Wheeler pour déjouer Jaroslav Halak d'une belle feinte. Le défenseur Yannick Weber s'était retrouvé seul face aux deux joueurs des Bruins après que Hamrlik eut été piégé à la ligne bleue.

Le Canadien fonde de beaux espoirs en Ben Maxwell. Souvent blessé à ses deux dernières années juniors, Maxwell espère avoir la chance de démontrer son talent en évitant l'infirmerie. Le jeune centre de la Colombie-Britannique a égalé la marque vers la fin de l'engagement. Un beau tir des poignets qui a eu raison d'Emmanuel Fernandez. Alex Tanguay avait préparé le jeu pour mériter son premier point «officieux» dans l'uniforme du Tricolore.

Les Bruins ont pris une sérieuse option sur la victoire au deuxième tiers. Sobotka, son deuxième, Marco Sturm et Andrew Ference, à cinq contre trois, ont eu raison de Halak, souvent mal protégé par ses coéquipiers.

Tomas Plekanec a fait 4-2 vers la fin de période alors qu'il a profité d'une échappée. Bergeron a répliqué peu de temps après.

Un combat a opposé le défenseur Alex Henry à Byron Bitz, des Bruins. À 6 pieds 6 pouces et 230 livres, Henry n'a eu aucun mal à renverser son rival, un gaillard de 6 pieds 5 pouces et 215 livres.

Marc Denis a remplacé Halak après 40 minutes de jeu. Les Bruins l'ont accueilli assez froidement. Sturm, son deuxième, et P.J. Axelsson l'ont déjoué tôt dans l'engagement. Ward a ajouté un huitième but à la suite d'une passe lumineuse de Bergeron.

Mike Glumac a marqué le 11e but de la rencontre avec l'aide de Plekanec et Tanguay.

Avant la fin du match, Ryan Flinn a jeté les gants devant Jeremy Reich. Steve Bégin en a fait autant contre Shawn Thornton. Même Andrei Kostitsyn s'est battu contre Ference. Dans ces bagarres, Bégin a été particulièrement malmené.