Source ID:; App Source:

Repêchage: vers un petit cru québécois

Nicolas Aubé-Kubel, des Foreurs de Val- d'Or, est... (Photo Siumon Séguin-Bertran, Le Droit)

Agrandir

Nicolas Aubé-Kubel, des Foreurs de Val- d'Or, est le premier Québécois à apparaître sur le classement des espoirs de la Centrale de recrutement de la LNH. Il pointe au 40e rang.

Photo Siumon Séguin-Bertran, Le Droit

Oubliez les grands crus. Sans être une piquette, le repêchage 2014 s'annonce moyen pour les joueurs québécois. Les hockeyeurs de la Belle Province ne sont pas nombreux parmi les meilleurs espoirs, surtout en comparaison avec le riche millésime 2013.

Mardi, la Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey a publié son dernier classement des espoirs en vue du repêchage. On a donc une meilleure idée de ce qui attend les joueurs du Québec à Philadelphie les 27 et 28 juin.

> Réagissez sur notre blogue de hockey junior

Le premier Québécois sur la liste est Nicolas Aubé-Kubel, qui pointe au 40e rang parmi les patineurs nord-américains. L'ailier droit des Foreurs de Val-d'Or a fait une belle progression, puisqu'il figurait au 45e rang à la mi-saison.

«Durant la saison, il a eu du mal à s'établir dans l'équipe, à avoir du temps de glace. Parfois, il semblait un peu frustré. Mais son jeu s'est amélioré, explique le directeur de la Centrale de recrutement de la Ligue nationale, Dan Marr. Notre dépisteur au Québec, Christian Bordeleau, nous a désigné Nicolas comme le joueur qui s'était le plus amélioré dans la seconde moitié de la saison.»

M. Marr pense qu'Aubé-Kubel, qui a terminé la saison avec 22 buts et 31 aides dans la LHJMQ, pourrait partir dès le deuxième tour. «On aime son maniement de la rondelle, son sens du jeu. Ce n'est pas un joueur très costaud, mais il n'est pas intimidé sur la glace», dit Dan Marr.

L'attaquant Julien Nantel, des Huskies de Rouyn-Noranda, est quant à lui au 50e rang sur la liste. Suivent Julien Pelletier (62), Alexandre Goulet (65) et Francis Perron (70).

En tout, 5 patineurs québécois figurent parmi les 100 premiers du classement. En comparaison, ils étaient 16 l'an dernier.

Il faut donc oublier un repêchage de la trempe de celui de 2013 pour les hockeyeurs de la Belle Province. Il y a dix mois, cinq Québécois avaient été repêchés au premier tour. Cette année, à moins d'une immense surprise, il n'y en aura aucun.

Un premier nommé Bennett

La cuvée 2014 n'est pas uniquement difficile pour les Québécois. Elle est considérée comme «moyenne» dans son ensemble. Selon Dan Marr, la promotion de 2014 manque de profondeur.

«Ce n'est pas un repêchage profond dans la mesure où, passé le troisième rang, passé les 100 premiers joueurs, ça part dans toutes les directions, explique le directeur de la Centrale de recrutement. Pour ces joueurs-là, cette année, c'est vraiment difficile de voir s'ils ont ce qu'il faut pour la LNH.»

Mais il note que l'évaluation des candidats du prochain repêchage a changé au cours de l'année. «Au début de la saison, on pensait que la première ronde ne serait pas très forte. Mais plusieurs mois plus tard, on se rend compte que la première ronde a pas mal de bons joueurs», dit-il.

Le dépisteur ne tarit pas d'éloges pour Samuel Bennett, l'espoir classé au premier rang chez les patineurs nord-américains. Le centre des Frontenacs de Kingston lui rappelle un certain Jonathan Toews. «Il a la capacité d'élever son niveau de jeu lorsque c'est nécessaire, note Dan Marr. Il a le potentiel de jouer des matchs à la Jonathan Toews. Et on pense qu'il aura la capacité d'avoir une carrière à la Toews.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer