Les Blackhawks de Chicago cherchaient une façon de se départir de Cristobal Huet et de son imposant salaire. Ils ont peut-être trouvé une façon originale de le faire: en prêtant le gardien français à une équipe suisse!

Mis à jour le 24 août 2010
Richard Labbé LA PRESSE

Huet et le club de Fribourg-Gottéron, en première division suisse, en seraient venus à une entente d'une saison, selon le quotidien suisse La Liberté. Pour les Blackhawks, il s'agirait du scénario rêvé, même s'ils vont malgré tout devoir verser à Huet son salaire de 5,6 millions pour la saison.

En entrevue téléphonique avec La Presse, l'agent de Huet, Stephen Bartlett, a fait savoir que le contrat n'était pas encore signé. Hier, le nom de Huet apparaissait toujours sur la formation officielle des champions de la Coupe Stanley.

«Il y a eu des discussions à cet effet, a reconnu Bartlett. Cristobal veut jouer en Suisse la saison prochaine, c'est sa meilleure option présentement. Il doit en premier être soumis au ballottage et ensuite on verra. Mais des discussions ont eu lieu.»

Le départ plus que probable de Huet pour la Suisse serait une excellente nouvelle pour les Blackhawks, qui pourraient ainsi rayer son salaire de leur masse salariale. «Ils vont le payer tel que prévu, mais son salaire ne comptera plus sur leur masse salariale, un peu comme un joueur qui serait rétrogradé à un circuit mineur», a résumé Stephen Bartlett.

L'ancien gardien du Canadien, qui aura 35 ans en septembre, n'a toutefois pas fait une croix définitive sur sa carrière dans la Ligue nationale de hockey.

«Il espère être de retour dans la LNH dans un an, a ajouté M. Bartlett. Cette histoire avec un club suisse, ce serait seulement pour la saison qui s'en vient. Il veut revenir dans la Ligue nationale après ça.»

Huet a encore deux saisons de contrat à écouler chez les Blackhawks, qui ont jonglé avec l'idée de racheter le contrat du vétéran.

«Ce n'est un secret pour personne, les Blackhawks ne pouvaient plus payer leurs gardiens, a expliqué Stephen Bartlett. Ils ont choisi de mettre fin à leur association avec leur gardien numéro un (Antti Niemi), un gardien qu'ils ne pouvaient pas garder pour la moitié du salaire de Cristobal. Ils sont vraiment coincés par le plafond salarial, tout le monde sait ça.»

Après trois saisons dans l'uniforme du Canadien, Huet avait été échangé aux Capitals de Washington en 2008, pour ensuite signer un contrat avec les Blackhawks. Le Français a toutefois connu des hauts et des bas chez les Hawks, au point de perdre son poste de numéro un à Niemi au cours de la dernière saison. Il a d'ailleurs dû se contenter d'une seule période de jeu lors de l'ascension magique de son équipe jusqu'à la conquête de la Coupe Stanley au printemps.

La saison dernière, Cristobal Huet a récolté 26 victoires, un sommet pour lui depuis le début de sa carrière dans la LNH, en 2002-2003.