L’équipe de Montréal n’a pas perdu de temps avant de s’entendre avec son premier choix de la dernière séance de sélection, Cayla Barnes.

L’équipe a annoncé vendredi après-midi, en pleine journée d’ouverture du marché des joueuses autonomes, en être venue à une entente de trois saisons avec la défenseuse, ce qui nous mène à la saison 2026-2027. Comme le veut la convention de l’Association des joueuses, les termes salariaux du contrat n’ont pas été dévoilés.

« Nous sommes extrêmement heureux d’avoir conclu cette entente aussi rapidement », de dire la directrice générale, Danièle Sauvageau, par voie de communiqué. « Cayla viendra nous renforcer à la ligne bleue d’autant plus que son style cadre avec celui que nous préconisons. »

Barnes, qui vient de terminer son parcours en NCAA avec les Buckeyes de l’Université d’État de l’Ohio, était le 5choix au total du dernier repêchage de la LPHF. Après sa sélection, la directrice générale Danièle Sauvageau avait affirmé que la défenseuse droitière pourrait « venir prêter main-forte dès la saison prochaine ».

« Depuis que nous l’avons repêchée, nous réalisons encore plus la qualité de personne qu’est Cayla et savons qu’elle cadrera parfaitement au sein de notre équipe », ajoute Sauvageau.

La saison dernière, Barnes a amassé 36 points, en plus de présenter le plus haut différentiel du circuit universitaire américain, soit plus -71. La native de Eastvale, en Californie, a remporté deux médailles d’or et trois d’argent avec l’équipe nationale américaine aux Championnats du monde.

« J’ai vraiment hâte de jouer devant des partisans aussi incroyables et d’explorer la ville de Montréal », a commenté la principale intéressée. « Cette organisation est un endroit où je sais que je vais continuer à grandir comme joueuse et comme personne. J’ai vraiment hâte de me mettre au boulot ! »