Les Rangers de New York ont placé Barclay Goodrow au ballottage mardi, un premier pas effectué cet été dans l’objectif de libérer de la place sous le plafond salarial en prévision d’un autre long parcours en séries éliminatoires le printemps prochain.

Goodrow a accepté un contrat de trois saisons d’une valeur annuelle moyenne de 3,6  millions US. S’il est réclamé par l’un des 31 autres clubs de la LNH, alors les Rangers n’auront plus à assumer son salaire.

Si Goodrow n’est pas réclamé, alors les Rangers pourraient tenter de l’échanger, ou encore racheter les trois dernières années de son contrat. Un rachat leur permettrait d’économiser 3,9 millions la saison prochaine, 2,6 millions en 2025-26 et 139 900 $ en 2026-27, avant de les priver d’un montant de 1,1 million pour les trois saisons suivantes, jusqu’en 2030.

Goodrow, qui est âgé de 31 ans, est un joueur de centre de soutien qui a connu son lot de longs parcours éliminatoires, notamment lors de la participation des Sharks de San Jose à la série finale de l’Association Ouest en 2019. Il a joué un rôle essentiel dans les conquêtes consécutives du Lightning de Tampa Bay en 2020 et 2021, et il a permis aux Rangers d’atteindre la série finale dans l’Est en 2022 – ainsi que celle de 2023, où la formation new-yorkaise s’est inclinée devant les Panthers de la Floride.

Le Torontois a amassé 169 points en 572 matchs de saison régulière, et 24 supplémentaires en 97 matchs éliminatoires depuis son entrée dans le circuit Bettman en 2014.