Le Canada a terminé en troisième place du groupe A après avoir écrasé la France 7-1 lors de son dernier match du volet préliminaire, mardi, au Championnat du monde de hockey sur glace disputé en Finlande.

Publié le 24 mai
La Presse Canadienne

Pierre-Luc Dubois, des Jets de Winnipeg, Dylan Cozens, des Sabres de Buffalo et Drake Batherson, des Sénateurs d’Ottawa, ont été les piliers offensifs de ce gain.

Dubois a obtenu deux buts et une aide, Cozens a inscrit un but et deux aides tandis que Batherson a amassé quatre mentions d’aide. Zach Whitecloud a aussi fait sa partie avec un but et une aide.

« On est contents de notre performance ce soir. On ne voulait pas donner aux autres équipes des occasions de marquer ou d’exposer notre défensive, ça faisait partie de notre plan de match. On n’a pas besoin de répliquer coup sur coup aux équipes pendant un match. Il suffit de limiter les occasions de marquer qu’on accorde et de profiter de celles qu’on obtient », a fait remarquer Dubois.

Maxime Comtois, Eric O’Dell et Damon Severson ont réussi les autres filets du Canada, qui a dirigé 44 rondelles en direction du gardien Sebastian Ylonen.

À l’autre extrémité, Chris Driedger n’a eu qu’à bloquer 18 tirs pour mériter la victoire. Anthony Rech l’a privé d’un blanchissage à 8 : 20 de la troisième période.

« J’ai aimé l’effort complet qu’on a donné pendant 60 minutes ce soir. On a fait le nécessaire et on a amélioré certains aspects de notre jeu sur lesquels on voulait travailler. On faisait circuler la rondelle beaucoup mieux, on a décoché plus de tirs et on s’est imposés devant le filet adverse. Je suis content de la réponse des joueurs aujourd’hui », a déclaré l’entraîneur-chef Claude Julien.

Avec ce gain, le Canada (5-0-2-0 -15 points) a terminé derrière la Suisse (6-1-0-0 -20 points) et l’Allemagne (5-0-1-1 -16 points).

En quarts de finale, jeudi, la formation canadienne tentera de venir à bout de la Suède (5-1-0-1 -18 points) qui s’est classée deuxième dans le groupe B, un point derrière la Finlande. Le début de la rencontre est prévu pour 9 h 20, heure du Québec, jeudi matin.

« On savait que, peu importe quelle équipe nous attendrait en quart de finale, ce serait un adversaire coriace. Il faudra être patients contre la Suède, mais on sait qu’on a du caractère, et nos joueurs sont prêts à relever le défi. »

Dans les autres matchs de la ronde quarts de finale, jeudi, la République tchèque (3e du groupe B), croisera le fer avec l’Allemagne, la Suisse se mesurera aux États-Unis (4e du groupe B), tandis que la Finlande affrontera la Slovaquie (4e du groupe A).

Les demi-finales auront lieu samedi et les matchs pour les médailles seront présentés dimanche.