(Pittsburgh) Pendant la majeure partie des deux dernières décennies, Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang ont fait la pluie et le beau temps pour les Penguins de Pittsburgh, en route vers trois conquêtes de la coupe Stanley.

Publié le 16 mai
Will Graves Associated Press

Et depuis un certain temps déjà, les trois joueurs étaient conscients que la saison 2021-2022 pourrait être leur dernière ensemble.

Crosby a fait de son mieux afin de ne pas se laisser distraire par ça, depuis un mois en particulier. Mais c’est terminé. Et tout le monde le sait. Surtout après avoir laissé filer une avance de 3-1 et subi une élimination crève-cœur aux mains des Rangers de New York, sur la patinoire du Madison Square Garden.

La défaite de 4-3 en prolongation encaissée lors du septième match dimanche soir confirmait la quatrième élimination consécutive des Penguins au premier tour des séries éliminatoires, malgré toute la bonne volonté de Crosby, Malkin et Letang.

« Ils sont tous différents (les septièmes matchs) », a confié Crosby, qui a raté une partie du match no 5 et le match no 6 après avoir été frappé à la tête par le défenseur des Rangers Jacob Trouba. « C’est difficile de revenir sur chacun d’entre eux. Si nous devions tous les réunir, et les catégoriser, alors je crois que celui-ci, nous le méritions plus que les autres. »

Crosby est bien conscient que ce sera peut-être la dernière fois qu’il verra Malkin et Letang dans l’uniforme des Penguins. Les deux joueurs deviendront joueurs autonomes cet été, tout comme l’attaquant Bryan Rust, dont le dynamisme a contribué aux conquêtes de la coupe Stanley de 2016 et 2017 des Penguins. Cependant, les trois pourraient commander des salaires trop élevés pour la formation de la Pennsylvanie dès la saison prochaine.

« Nous le savions avant même le début des séries éliminatoires, a confié Crosby. Mais nous tentions de ne pas trop y penser. Nous espérions connaître un long parcours en séries. »

D’une certaine façon, ils y sont parvenus. Les Penguins ont mené dans six des sept matchs de la série face aux Rangers, incluant des avances de deux buts lors des matchs nos 5 et 6 — et un coussin d’un but avec moins de six minutes à jouer en temps réglementaire dans le match ultime.

« C’est décevant, a admis l’attaquant des Penguins Jake Guentzel, qui a marqué huit buts pendant cette série. Nous y étions presque. Nous étions en bonne position, à 3-1. »

La capacité des Rangers à exploiter chaque erreur des Penguins a contribué à leurs succès. La dernière d’entre elles, un revirement provoqué par Danton Heinen qui a entraîné une pénalité et un jeu de puissance en faveur des Rangers en temps supplémentaire, a mis la table pour le filet victorieux d’Artemi Panarin.

« Beaucoup de gens ne s’attendaient pas à nous voir aller à la limite, encore moins accéder aux séries éliminatoires, a résumé Crosby. Nous avions de très grandes attentes. Nous avons surmonté de nombreux obstacles. Et un tas de joueurs a contribué à nos succès. Pour toutes ces raisons, nous pensions pouvoir continuer notre route. »