Au cœur de la tempête, l’entraîneur-chef des Lions de Trois-Rivières Éric Bélanger, accompagné par ses adjoints Alex Cousineau, a eu à se gratter la tête plus d’une fois avec toutes les péripéties qui se sont présentées devant l’équipe. Ça n’a pas été facile, mais ça lui a permis de progresser.

Publié le 9 mai
MATTHEW VACHON Le Nouvelliste

Bélanger estime d’ailleurs être très heureux d’avoir vu sa formation réussir à se qualifier pour les séries malgré le nombre important d’embûches.

Lisez la suite sur le site du quotidien Le Nouvelliste