Pour la totalité ou presque des observateurs de la LNH, le Lightning de Tampa Bay a sacrifié deux choix de première ronde pour obtenir Brandon Hagel, 23 ans, en route vers une saison de 30 buts.

Publié le 21 mars
Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Julien BriseBois, Mathieu Darche et les gestionnaires du Lightning pensent différemment. Ils ont plutôt l’impression d’avoir accepté de reculer d’une soixantaine de rangs lors de deux repêchages consécutifs pour mettre la main sur un jeune joueur de talent sous contrat pour encore deux saisons supplémentaires pour 1,5 million par année.

Dans les faits, Tampa a cédé vendredi aux Blackhawks de Chicago des choix de première ronde en 2023 et 2024, et les attaquants Boris Katchouk et Taylor Raddysh, pour deux choix de quatrième ronde en 2022 et 2023.

Avec les succès de son équipe, le DG du Lightning estime qu’il ne repêchera entre le 28e et le 32e rang ces prochaines années.

Les Blackhawks ont annoncé une reconstruction, vente de feu incluse. Dans l’esprit de BriseBois et Darche, leurs choix de quatrième ronde devraient se situer entre le 94e et le 99e rang.

À compter du milieu de la première ronde, les chances de mettre la main sur un joueur de premier plan diminuent de façon importante. En fin de première, les clubs ont une chance sur cinq de frapper un bon coup.

Pour la direction du Lightning, les évaluations des espoirs varient tellement d’une organisation à une autre qu’ils demeurent sûrs de mettre la main sur le joueur convoité au 30e rang de leur liste.

Prenez les principales vedettes du Lightning, outre Steven Stamkos et Victor Hedman. Nikita Kucherov a été repêché au 58e rang, en fin de deuxième ronde ; Brayden Point a été choisi au 79e rang, en troisième ronde, Anthony Cirelli en troisième ronde également, au 72e rang. On pourrait ajouter à ce groupe deux joueurs réguliers, Mathieu Joseph et Ross Colton, repêchés en quatrième ronde, au 120e et 118e rang respectivement.

Katchouk et Raddysh ? Deux joueurs marginaux repêchés en deuxième ronde en 2016 et dont on largue les salaires pour permettre d’accueillir Hagel sans faire exploser le plafond.

Tampa a procédé de la même façon il y a deux ans. Ils ont obtenu Barclay Goodrow à la date limite des échanges en cédant leur choix de première ronde en 2020, mais ils ont reçu de San Jose un choix de troisième ronde la même année.

Dans l’esprit populaire, le Lightning a cédé un choix de première ronde pour un joueur costaud et certes utile en séries, mais limité offensivement.

San Jose a repêché l’attaquant Ozzy Wiesblatt au 31e rang, Tampa l’ailier Maxim Groshev au 85e rang, un recul de 64 places.

Il est évidemment trop tôt pour comparer Wiesblatt, 41 points en 43 matchs à Prince-Albert, dans la Ligue junior de l’Ouest, à 20 ans, et Groshev, presque un point par match dans la VHL, le circuit école de la KHL, où il a aussi joué trois matchs, et deux fois membre de l’équipe nationale russe au Championnat mondial junior.

Qu’importe, Goodrow a donné deux gros printemps au Lightning et contribué à deux Coupes Stanley…

Un ancien du camp des recrues à Montréal

Ironiquement, Brandon Hagel est passé par l’organisation du Canadien avant de relancer sa carrière. Hagel a été repêché en sixième ronde par les Sabres de Buffalo en 2016, mais ceux-ci n’ont pas daigné lui offrir de contrat deux ans plus tard après une saison de 59 points en 56 matchs à sa troisième année dans les rangs juniors à Red Deer.

Le département du recrutement amateur chez le Canadien l’a immédiatement invité à son camp de développement au début de l’été 2018, puis au tournoi des recrues quelques mois plus tard.

C’était l’année où Jesperi Kotkaniemi arrivait en Amérique du Nord au sein d’une formation très peu aguerrie, contre, entre autres, une équipe des Sénateurs d’Ottawa garnie de joueurs de ligue américaine et même que deux ou trois de jeunes la LNH.

Kotkaniemi a eu de la difficulté à se démarquer dans un tel contexte, avant de cartonner au camp d’entrainement, imaginez alors un joueur invité comme Hagel !

Celui-ci a été retranché après ce tournoi, comme sept autres joueurs, dont quatre repêchés par l’équipe, Cam Hillis, Allan McShane, Cole Fonstad et Samuel Houde. On lui sans doute promis de le garder à l’œil au cours de l’hiver, mais après un début de saison spectaculaire, 28 points en 15 matchs à son retour à Red Deer, Chicago lui a offert un contrat de trois ans. Hagel a passé une seule saison dans la Ligue américaine, avant de s’établir pour de bon dans la LNH.

Une bonne note dans ce dossier aux recruteurs amateurs du Canadien, mais une moins bonne aux recruteurs professionnels, qui n’ont pas daigné le retenir.

Encore quelques jours d’attente pour Jordan Harris

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Jordan Harris

Malgré leur défaite en séries éliminatoires dans leur conférence, les Huskies de Northeastern ont été sélectionnés pour le tournoi national de la NCAA. Il faudra donc attendre à vendredi, au minimum, advenant une défaite des Huskies bien sûr, pour savoir si le capitaine de l’équipe, Jordan Harris, se joindra au Canadien. Si l’équipe gagne et se maintient en vie, elle disputera son match suivant dimanche.

À moins de revirement de situation inattendu, ce choix de troisième ronde en 2018 se joindra au CH une fois sa saison terminée, confirme les informations glanées depuis un mois. Ce défenseur de 21 ans, un défenseur complet et mobile capable de jouer à droite comme à gauche, rejoindra vraisemblablement le Canadien et non le Rocket. On le disait déjà capable de jouer dans la LNH le printemps dernier, quand le club espérait déjà le mettre sous contrat. Harris a amassé 20 points en 38 matchs cette saison, et 19 en autant de rencontres l’an dernier.

Guillaume Lefrançois nous donne tous les détails ici.

À ne pas manquer !

  1. Un club craquera-t-il pour Brett Kulak au point de céder un choix de deuxième ronde au Canadien pour l’obtenir ? Un texte de Simon-Olivier Lorange.
  2. Elle tape dur sur elles. Et après elle veut devenir leur amie. Et ça marche. Frédérick Duchesneau raconte cette sympathique histoire d’amitiés avec Kim Clavel comme personnage central.
  3. Pour ne rien manquer de l’action en cette journée de la date limite des transactions dans la Ligue nationale de hockey (LNH), La Presse vous offre une liste mise à jour en temps réel de chacune des transactions.