Sans grande surprise, le Canadien a annoncé une pause complète de ses activités jusqu’au 6 janvier inclusivement, « par mesure préventive », a annoncé l’équipe en fin d’après-midi samedi.

Publié le 1er janvier
Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Le Rocket de Laval, club-école du Tricolore, sera également à l’arrêt pendant cette période.

« Avec tous les nouveaux cas qui surviennent quotidiennement et pour la santé de tous nos joueurs et membres du personnel, nous pensons qu’une pause des activités est nécessaire à ce stade-ci. Cet arrêt donnera le temps nécessaire à nos joueurs de revenir en santé pour nous permettre de poursuivre la saison de façon sécuritaire », a déclaré dans un communiqué le vice-président des opérations hockey du Canadien, Jeff Gorton.

Depuis Noël, le Canadien a inscrit 13 noms sur la liste des joueurs régis par le protocole de la COVID-19. L’entraîneur des gardiens, Éric Raymond, y a aussi été inscrit.

Ces absences, en plus des nombreux blessés, ont fait en sorte que le CH a dû affronter les Panthers de la Floride avec une formation tronquée, samedi. L’équipe ne comptait que sur 18 joueurs, au lieu des 20 habituels.

Concrètement, la pause n’a pas vraiment d’incidence sur le calendrier des matchs de l’équipe. C’est que les cinq rencontres prévues au Centre Bell du 4 au 12 janvier avaient déjà été reportées par la LNH, sous prétexte que le Canadien doit jouer à huis clos. Le prochain match de l’équipe est prévu le 12 janvier, à Boston, contre les Bruins. Il s’agira en fait du match qui devait être joué le 20 mars à Boston, et qui a été devancé.

Pour le Rocket, par contre, cette pause signifie le report de trois matchs, qui étaient prévus les 5, 7 et 8 janvier à la Place Bell. Ces reports ne sont guère surprenants, car une bonne partie de l’effectif du Rocket a été appelé en renfort chez le Tricolore.

De plus, certains de ces joueurs ont ensuite été placés sur la liste des absents en raison de la COVID-19. C’est le cas des défenseurs Louie Belpedio et Gianni Fairbrother, et de l’attaquant Brandon Baddock. Au rythme auquel les joueurs tombent au combat, il n’est pas impossible que d’autres joueurs s’ajoutent à cette liste dans les prochains jours.

Éclosion dans le vestiaire ?

Deux heures avant le match de samedi, on apprenait que Jake Evans et Alexander Romanov seraient à leur tour absents. Ils sont les sixième et septième membres du CH ajoutés à la liste des absents liés à la COVID-19 au cours des quatre derniers jours. Les autres sont Paul Byron, Cayden Primeau, Belpedio, Fairbrother et Baddock. Pour Byron, il a été précisé qu’il n’était pas atteint du virus, mais qu’un membre de son entourage l’était.

Mais du reste, il y a visiblement une éclosion dans le vestiaire de l’équipe.

« C’est dans le vestiaire, oui, a convenu Dominique Ducharme, l’entraîneur-chef du Canadien, avant la rencontre de samedi. Ça ne peut pas être ailleurs, on ne peut pas aller nulle part ! De dire qu’on a perdu le contrôle… On ne peut pas plus le contrôler que porter nos masques et faire tout ce qu’on nous demande. »

Les plus optimistes noteront que cette pause permettra aux autres absents du CH – ceux qui sont simplement blessés – de manquer moins de matchs que prévu pendant leur récupération. Les attaquants Josh Anderson, Tyler Toffoli, Joel Armia et Mathieu Perreault étaient déjà sur la touche, tandis que Brendan Gallagher est tombé au combat jeudi, bien que Ducharme a dit que sa blessure au bas du corps n’est pas sérieuse. Le vétéran Paul Byron, lui, s’approchait d’un retour au jeu avant les Fêtes.

Toujours à l’avant, Laurent Dauphin, Artturi Lehkonen et Mike Hoffman viennent quant à eux de conclure leur isolation après avoir été inscrits sur la liste COVID-19, et auront donc amplement le temps de retrouver la forme.

En défense, Edmundson poursuivait lui aussi sa rééducation, tout comme le gardien Carey Price.

Voici la liste des noms actuellement soumis au protocole de la COVID-19 chez le Canadien, par date d’inscription

27 décembre

Jake Allen
Ben Chiarot
Joel Edmundson (blessé)
Jeff Petry
Tyler Toffoli (blessé)
Chris Wideman
Eric Raymond (entraîneur des gardiens)

29 décembre

Paul Byron
Cayden Primeau

30 décembre

Louie Belpedio
Gianni Fairbrother

31 décembre

Brandon Baddock

1er janvier

Jake Evans
Alexander Romanov