Le Canadien a choisi de retrancher quatre joueurs de son camp d’entraînement mercredi matin.

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange La Presse
Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

Ainsi, les attaquants Rafaël Harvey-Pinard, Gabriel Bourque, Michael Pezzetta ainsi que le défenseur Gianni Fairbrother ont tous été cédés au Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey. Du lot, seul Pezzetta doit passer par le ballottage avant de partir.

Il n’y a aucune véritable surprise dans ces décisions, puisqu’aucun de ces joueurs ne pouvait prétendre à un poste à l’ouverture du camp. Mais on peut présumer que les performances de Harvey-Pinard pourraient peut-être lui valoir un rappel à un moment lors de la saison.

Le Québécois a laissé une excellente impression au cours des dernières semaines. Dominant au camp des recrues du club, il s’est ensuite démarqué dès le début du camp d’entraînement principal. L’entraîneur-chef Dominique Ducharme lui a d’ailleurs donné toutes les chances de se faire valoir en le plaçant à la gauche de Jake Evans et de Joel Armia. Il s’est toutefois effacé à mesure qu’avançait le calendrier présaison. Son renvoi à Laval n’est certainement pas un désaveu, lui qui ne compte que 36 matchs d’expérience dans la Ligue américaine.

D’être demeuré avec le Canadien aussi longtemps constitue par ailleurs une victoire en soi pour Gianni Fairbrother. Le défenseur de 21 ans, choix de 3e ronde en 2019, arrivait au camp presque anonymement. Il est toutefois le joueur du CH qui a vu le plus d’action à cinq contre cinq pendant les matchs présaison. Préconisant un mode de jeu simple et sans artifices, il pourrait lui aussi voir de l’action à Montréal avant longtemps advenant des blessures.

PHOTO EVAN BUHLER, LA PRESSE CANADIENNE

Le défenseur Gianni Fairbrother est le joueur du Canadien qui a vu le plus d’action à cinq contre cinq pendant les matchs présaison.

Gabriel Bourque peut, lui aussi, dire mission accomplie. Détenteur d’un contrat de la Ligue américaine, il a démontré de belles choses à l’entraînement. Il ne faudrait pas se surprendre si le Tricolore lui faisait signer un contrat de la LNH si l’effectif en attaque était affaibli.

Michael Pezzetta, enfin, s’est fait des amis parmi les partisans grâce à son jeu physique et à son énergie contagieuse. Ses qualités offensives – 10 buts en 107 matchs dans la Ligue américaine – rendent toutefois ses chances d’atteindre la LNH à court ou moyen terme plutôt improbables.

De toute évidence, le Canadien veut donner toutes les chances à un autre attaquant, Ryan Poehling, qui continue de survivre au camp du club malgré des performances décevantes. L’entraîneur Dominique Ducharme avait déjà laissé savoir après le match de mardi soir à Toronto que Poehling va prendre part au dernier match préparatoire du club. Jesse Ylönen, Alex Belzile et lui sont les trois seuls attaquants en audition à avoir survécu à toutes les coupes jusqu’ici.

Le Canadien doit conclure son calendrier préparatoire jeudi soir au Centre Bell, avec la visite des Sénateurs d’Ottawa. Le club va ensuite amorcer sa saison le 13 octobre à Toronto contre les Maple Leafs.