Il y a impasse entre les Sabres de Buffalo et leur attaquant vedette Jack Eichel. Et pas qu’un peu.

Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

Jack Eichel n’est plus le capitaine des Sabres de Buffalo et se retrouve désormais sur la liste des blessés à long terme, a-t-on appris jeudi matin dans une longue conférence de presse du directeur général Kevyn Adams.

Eichel, qui est ennuyé par une hernie discale au cou depuis le début du mois de mars, a échoué à son examen médical à l’ouverture du camp d’entraînement, cette semaine.

Relatons les faits : le joueur étoile souhaite subir une opération de remplacement du disque depuis plusieurs mois. Comme une telle intervention n’a jamais été réalisée sur un joueur de la Ligue nationale, l’organisation s’y oppose dur comme fer.

Jeudi, Adams a indiqué que l’attaquant aurait finalement besoin d’être opéré. Les médecins de l’équipe proposent toutefois une intervention dite de « fusion », ce que le joueur refuse à son tour.

« Nous devrons continuer de travailler pour trouver une solution, a dit Adams. […] Ce que je peux dire, c’est qu’on a entièrement confiance en nos médecins. Ils sont les experts médicaux, ils ont été constants depuis le jour 1. »

« Je donne beaucoup de crédit à Jack pour avoir fait ses recherches et avoir essayé de comprendre ses options, a-t-il ajouté. Mais nos médecins ont été clairs depuis le début. »

Comme le veut la convention collective, ce sont les équipes qui ont le dernier mot quant à la manière dont leurs joueurs blessés doivent être traités.

En mai, Eichel avait fait savoir que cette querelle remettait en doute son avenir avec les Sabres.

Il a d’ailleurs changé d’agent à la fin d’août afin d’être représenté par la firme de Pat Brisson, qui compte notamment Sidney Crosby, Jonathan Toews et Nathan MacKinnon parmi ses clients.

« Pat Brisson a beaucoup coopéré depuis le début de ce processus. Nous nous parlons plusieurs fois par jour. Il est l’un des meilleurs du métier pour une raison », a d’ailleurs noté Adams, jeudi.

Échange

Quelle est donc la solution ?

Kevyn Adams a passé les derniers mois à tenter d’échanger Eichel, qui, faut-il le rappeler, est le deuxième choix au total du repêchage de 2015. Certaines rumeurs l’envoyaient chez les Rangers de New York, d’autres chez le Canadien de Montréal. Mais elles n’étaient que… des rumeurs.

« S’il y avait eu une solution pendant l’été et qu’il y avait eu une possibilité qui, selon nous, avait du sens, nous l’aurions fait, a soutenu Adams. Évidemment, ce n’est pas le cas, alors nous verrons ce que nous ferons à partir d’ici. »

Le jeune centre de 24 ans est carrément le noyau d’une – troisième – reconstruction amorcée depuis quelques années à Buffalo. Il doit encore écouler cinq saisons à son contrat de huit ans à un salaire annuel de 10 millions US. Le directeur général peut donc prendre tout le temps dont il a besoin pour l’échanger. Il a d’ailleurs répété vouloir faire « ce qu’il y a de mieux pour la franchise, que ce soit maintenant ou que ça prenne du temps ».

La situation est particulière. Comme l’a résumé Adams en conférence de presse, on parle d’un jeune « joueur de franchise » qui est « incertain sur le plan de sa santé ».

« Nous allons faire les choses de la bonne façon, respecter notre plan. Nous n’allons pas céder sous la pression ou parce que les gens disent qu’on doit faire telle chose, a-t-il laissé savoir. Nous allons faire ce que nous croyons être la bonne chose. »

« Nous allons continuer de regarder tous les scénarios possibles, a-t-il indiqué un peu plus tard. Il y a une convention collective pour une raison. Nous voulons tous continuer de travailler ensemble pour avancer. C’est là que nous en sommes. Nous allons faire confiance à nos médecins. Je vais continuer à poser des questions, à rassembler de l’information, à parler avec des dirigeants à travers la ligue chaque jour, leur donner de la clarté, leur expliquer notre situation. Quand ce sera le bon moment et qu’il y aura une résolution, vous le saurez. »

Joueur de concession

Jack Eichel a été nommé capitaine des Sabres de Buffalo au début de la saison 2018, alors qu’il avait 21 ans. Depuis son arrivée dans le circuit, en 2015-2016, il a récolté 355 points en 375 matchs.

« De notre perspective, le capitaine est le battement de cœur d’une équipe, et nous sommes dans une situation où nous devions prendre cette décision », a dit Adams au sujet de la décision de lui retirer le C, jeudi.

Les Sabres, maintenant dirigés par Don Granato, ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la 10e saison d’affilée, l’année dernière. Ils comptent aujourd’hui sur de nombreux jeunes joueurs prometteurs en Rasmus Dahlin, Casey Mittelstadt, Jack Quinn et Henri Jokiharju, entre autres.

« Ce sont des joueurs affamés, a évoqué Adams, quand tu les regardes dans les yeux. “Nous irons de l’avant” : c’est le message que j’ai d’eux et c’est le message qu’ils ont de moi. »

L’échange d’Eichel permettrait probablement d’aller chercher deux joueurs de premier plan.

« C’est un joueur de franchise, dans ses meilleures années, sous contrat… Nous devons, comme organisation, avancer. Nous ne pouvons faire de compromis sur certaines choses auxquelles nous croyons, mais nous allons travailler avec ça », a dit Adams.