Nick Suzuki et Cole Caufield ont conclu la dernière saison ensemble, et si la tendance se maintient, ils vont aussi amorcer la prochaine ensemble.

Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

On le sait, au hockey comme dans la vie en général, les choses peuvent changer vite. Mais s’il y a quelque chose qui ressemble à une certitude en ce début de camp d’entraînement du Canadien à Brossard, c’est que le premier trio du Canadien pour amorcer 2021-2022 devrait inclure ces deux-là, et aussi Tyler Toffoli, meilleur marqueur du club la saison dernière.

« On les a mis ensemble parce qu’ils ont une certaine cohésion tous les trois, a expliqué l’entraîneur-chef Dominique Ducharme jeudi après-midi. On a besoin de quatre trios, et on trouve que Suzuki et Caufield ont fait de bonnes choses ensemble. »

Toffoli a conclu la dernière saison avec 44 points en 52 matchs, et Suzuki avec 41 points en 56 matchs. Ce sont donc deux des trois meilleurs marqueurs du club de 2021 qui se retrouvent pour le moment sur la première unité, avec Caufield, âgé de 20 ans seulement et sans doute le meilleur espoir offensif du Canadien depuis les belles années de Jesperi Kotkaniemi.

Mais, nous l’avons dit plus haut, rien ne dure toujours ; Ducharme a lui aussi tenu à rappeler qu’une saison, c’est 82 matchs, et « que ça peut changer aussi ». Néanmoins, le plan, pour le moment du moins, ressemble à ça.

Ce qui semble bien faire l’affaire de Suzuki.

« C’est super de retourner sur la glace et de pouvoir le faire avec ces deux-là, a répondu le jeune joueur de centre. Je pense que nous nous entendons très bien, les trois ensemble. J’ai hâte de continuer à jouer avec eux lors du camp et aussi lors du début de la saison. »

Des « A » en masse

En l’absence de Shea Weber, il a été maintes fois établi que la question du leadership allait être de première importance chez le CH cette saison. Le « C » ne sera donné à personne d’autre, pas tout de suite en tout cas, mais en attendant, quelques joueurs vont se relayer pour porter le « A », lettre moins prestigieuse, mais tout de même assez importante dans ce milieu.

Ainsi, Brendan Gallagher et Jeff Petry vont le porter, bien sûr, mais Suzuki et Toffoli devraient eux aussi faire partie de ceux qui vont avoir cet honneur, un rappel que ces deux joueurs, qui sont avec le club depuis peu de temps, dans le grand ordre des choses, sont en train de prendre du galon.

Mais avant tout, ce premier trio devra répondre aux attentes.

On va s’attendre à ce que nous puissions produire offensivement. Je m’impose cette pression moi-même, je n’ai pas besoin de la recevoir de quelqu’un d’autre. J’ai hâte de relever ce défi cette saison.

Cole Caufield

Caufield, en particulier, aura peut-être un peu plus de pression que les deux autres ; après son printemps de 4 buts et 8 aides en 20 matchs des séries, ils seront nombreux à s’attendre à une grosse saison de sa part, pour ne pas dire une très grosse saison.

Ce qui ne semble pas l’effrayer, bien au contraire. « Je me suis préparé à cet effet pendant l’été et je serai prêt », a-t-il ajouté avec confiance.