Tyler Bertuzzi, seul joueur non vacciné au camp des Red Wings, risque de manquer tous les matchs de son équipe au Canada cette saison, a déclaré mercredi le directeur général Steve Yzerman.

Stephen Whyno Associated Press

Yzerman a dit que le reste de l’organisation est entièrement vacciné contre la COVID-19, y compris lui-même.

Bertuzzi est à Detroit en vue du début des entraînements sur glace, jeudi.

L’attaquant pourrait se priver de plus de 450 000 $ pour les neuf matchs des Red Wings en saison régulière au Canada.

Les protocoles de la LNH permettent aux équipes de suspendre les joueurs non vaccinés sans salaire lorsqu’ils ne sont pas disponibles pour participer.

« Dans un avenir prévisible, vous ne pouvez pas entrer au Canada à moins d’être vacciné. Ce sera donc évidemment un problème lorsque nous affronterons des équipes canadiennes, a déclaré Yzerman.

Le premier match à l’étranger des Red Wings aura lieu le 23 octobre, à Montréal.

Bertuzzi, 26 ans, sera autorisé à s’entraîner avec ses coéquipiers, mais devra porter un masque autour de la patinoire et prendre ses distances lorsqu’il s’entraîne dans le gymnase, en plus des autres restrictions lors des déplacements des siens.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était déçu que Bertuzzi ait choisi de ne pas recevoir l’un des vaccins, Yzerman a répondu :

« Non. C’est sa décision. Nous ne pouvons forcer personne à se faire vacciner. Tyler a ses raisons, et je suis sûr que vous aurez l’occasion de lui poser cette question. »

Le sous-commissaire Bill Daly a estimé que la ligue n’aurait qu’environ 10 à 15 joueurs non vaccinés au début de la saison régulière, le 12 octobre.

Le vétéran défenseur Duncan Keith, échangé de Chicago à Edmonton au cours de l’été, est en quarantaine jusqu’au 1er octobre après avoir choisi tardivement de faire vacciner, a déclaré le directeur général des Oilers Ken Holland.

Holland a dit que son équipe avait un joueur non vacciné qu’il n’a pas identifié.

Les Blue Jackets de Columbus n’ont pas invité l’attaquant non vacciné Zac Rinaldo au camp de la LNH et ont remplacé l’entraîneur adjoint Sylvain Lefebvre, qui a refusé de se faire vacciner.

Le directeur général des Islanders de New York, Lou Lamoriello, est en train de déterminer quoi faire avec le seul joueur non vacciné de son équipe, avec une affectation en Europe parmi les options.