(Seattle) Les sièges ont été boulonnés en position, le béton a été coulé et sur la surface du Climate Pledge Arena, le contour de la patinoire attend d’être recouvert de glace.

Tim Booth La Presse Canadienne

Les constructeurs disent que le domicile de la nouvelle équipe de la LNH, le Kraken de Seattle, sera livré dans les délais d’ici la mi-octobre, lorsque la prochaine saison commencera.

« Il s’agit simplement de s’assurer que tout soit fait avec une qualité supérieure, car vraiment, nous sommes maintenant dans les travaux de finition, a déclaré lundi Ken Johnsen, le directeur de la construction chez Oak View Group. Le plus gros problème est simplement de s’assurer que tout soit livré et prêt à accueillir des spectateurs. »

PHOTO TED S. WARREN, AP

Ce n’est pas une course folle, mais c’est un calendrier serré pour compléter la plupart des travaux afin que le bâtiment soit prêt pour le Kraken, qui lancera ses activités dans environ trois mois.

On s’attend à ce qu’il y ait une semaine de festivités, y compris des spectacles de musique, entourant le premier match à domicile du Kraken, mais il semble que l’équipe de Seattle entamera sa première saison dans la LNH à l’étranger. Le calendrier de la ligue est attendu plus tard ce mois-ci ou au début du mois d’août.

PHOTO TED S. WARREN, AP

Le vestiaire du Kraken

Le Kraken a annoncé la semaine dernière que ses matchs préparatoires à domicile seraient disputés à trois endroits différents dans la région et utilisés par des équipes de la Ligue de l’Ouest.

Bien qu’il s’agisse d’un excellent rayonnement pour l’équipe de première année, c’est également nécessaire, car Johnsen a affirmé que l’aréna subira probablement des tests au moment du premier match préparatoire, le 26 septembre.

L’équipe de construction s’attend à ce que 93 % du projet soit achevé d’ici la fin juillet et elle compte plus de 1000 travailleurs sur place.

PHOTO TED S. WARREN, AP

« Nous voulons vraiment livrer l’aréna pour la mi-septembre. Nous voulons être en bonne position pour nous dire que tout est en place. Ensuite, tu fais des tests après d’autres tests. Tu regardes tout », a mentionné Johnsen.

Le bâtiment — construit sous le toit d’origine du Seattle Center Coliseum — aura probablement un coût final de plus d’un milliard de dollars américains. L’aréna servira aussi au Storm de Seattle, dans la WNBA, et les partisans espèrent un retour de la NBA dans un avenir rapproché.

« Nous avons un calendrier serré. Nous allons y arriver, mais il reste encore beaucoup de travail à faire », a dit Johnsen.