On ne change pas une formule gagnante, mais on peut changer une formule perdante, et c’est ce que le Canadien va faire lundi soir.

Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

Dans le cadre de ce quatrième match de la grande finale de la Coupe Stanley, présenté au Centre Bell lundi, ce sera un Canadien fort différent de la dernière fois que l’on aura sous les yeux.

Premier gros changement à noter : l’attaquant Jesperi Kotkaniemi, assez ordinaire depuis le début de cette série contre le Lightning de Tampa Bay, ne sera pas en uniforme. C’est plutôt Jake Evans qui prendra sa place dans la formation afin de compléter un trio avec Paul Byron et Artturi Lehkonen.

Selon Dominique Ducharme, il ne faut pas y voir un désaveu envers Kotkaniemi.

« On a de la profondeur et il faut s’en servir, a expliqué l’entraîneur du Canadien. On ne voulait pas toucher à nos duos, on ne voulait pas toucher au trio d’Eric Staal, et on voulait ramener Evans avec les deux autres. Ce n’est rien contre Jesperi mais je ne peux pas employer cinq joueurs de centre dans un même match. »

Ces changements vont aussi faire en sorte que Tyler Toffoli va s’ajouter sur le premier trio, en compagnie de Phillip Danault et Brendan Gallagher. Nick Suzuki patinera en compagnie de Josh Anderson et Cole Caufield.

En défense, deux changements à signaler : Erik Gustafsson et Jon Merrill devront céder leur place à Alexander Romanov et Brett Kulak.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Brett Kulak et Alexander Romanov

Ce qui est intéressant ici, c’est que Dominique Ducharme a laissé entendre que Romanov et Kulak n’allaient pas nécessairement jouer ensemble pendant toute la soirée. « Il pourrait y avoir une rotation… les deux aiment jouer à gauche », a expliqué l’entraîneur.

Rappelons que le Canadien accuse un retard de 0-3 dans cette série, et que la Coupe Stanley sera présente lundi soir au Centre Bell, puisqu’une autre victoire du Lightning viendrait concrétiser une deuxième conquête de suite pour la formation de Tampa Bay.