René Robert a rendu l’âme à 72 ans en Floride, ont fait savoir les Sabres de Buffalo, avec qui il a connu de légendaires saisons dans les années 1970.

La Presse Canadienne

« Les Sabres de Buffalo sont profondément attristés d’annoncer le décès du légendaire René Robert, a écrit l’équipe sur Twitter, mardi soir.

« René a été exceptionnel comme joueur, coéquipier et individu. Il aimait vraiment les Sabres. Ses exploits sur la glace comme membre de la’French Connection’parlent d’eux-mêmes, mais il a eu un impact dans la communauté bien longtemps après sa carrière.

« Nos pensées vont à sa famille et ses amis dans cette période difficile. »

Les Sabres lui ont aussi rendu un hommage vidéo sur Twitter, mardi.

Robert était hospitalisé à Port Charlotte.

Vendredi, s’appuyant sur trois sources, l’Associated Press rapportait que Robert était hospitalisé en Floride, à la suite d’une crise cardiaque.

Acquis par les Sabres dans une transaction qui a envoyé Eddie Shack à Pittsburgh en 1972, Robert a fait partie d’un des trios les plus productifs de l’histoire de la LNH.

Robert a joué à l’aile droite, aux côtés du centre Rick Martin et de Gilbert Perreault, un membre du Temple de la renommée.

L’origine québécoise du trio a mené à leur surnom.

En plus de sept saisons avec Buffalo, Robert a signé 40 filets en deux occasions, atteignant le cap des 100 points en 1974-75.

Il a été échangé aux Rockies du Colorado en 1979 et a terminé sa carrière avec Toronto en 1981-82.

En 524 matchs avec Buffalo, Robert a inscrit 222 buts et 552 points.

Natif de Trois-Rivières, il a totalisé 284 buts et 702 points dans la Ligue nationale, en 744 matchs.

Robert est retourné vivre à Buffalo après sa retraite, s’impliquant auprès de plusieurs organisations de charité.

En 2009, il a fait utiliser des morceaux du Memorial Auditorium pour son entrée de véhicule, après la démolition de l’aréna.

En 2012, les Sabres ont salué la « French Connection » en érigeant une statue des trois joueurs sur une plaza, près du KeyBank Center.

Leurs numéros ont été retirés et leurs bannières sont voisines, dans les hauteurs de l’aréna.