(New York) Semyon Varlamov est l’astucieux vétéran qui vient de compléter une saison durant laquelle il a établi des sommets personnels en carrière au chapitre de la moyenne de buts alloués, du taux d’arrêts et des blanchissages avec les Islanders de New York.

Vin A. Cherwoo Associated Press

Andrei Vasilevskiy est le gardien qui a amassé le plus de victoires dans les quatre dernières saisons. Il a remporté la coupe Stanley l’an dernier et il est en lice pour décrocher un deuxième trophée Vézina en trois saisons.

Les deux compatriotes ont déjà été coéquipiers, bien longtemps avant de s’affronter en séries éliminatoires.

« Il a été le meilleur gardien lors des dernières saisons, a souligné Varlamov à propos de son vis-à-vis en demi-finale de la Coupe Stanley. Il est exceptionnel. »

Les deux portiers faisaient partie de l’équipe russe lors de la Coupe du monde de hockey en 2016. Ils agissaient à titre de réservistes à Sergei Bobrovsky.

En septembre dernier, ils ont croisé le fer une première fois lors de la finale de l’Association de l’Est remportée en six matchs par le Lightning.

Cette saison, leur affrontement pourrait s’avérer le facteur décisif dans la série entre les deux équipes, qui sont à égalité 1-1 à l’approche du troisième match, prévu jeudi soir.

« Je l’aime bien, mais maintenant nous jouons l’un contre l’autre, a mentionné Varlamov. Il est très grand et très athlétique, il a gagné la Coupe l’an dernier, il a obtenu le trophée Vézina… je peux dire beaucoup de bien de lui. »

Vasilevskiy est le gardien partant incontesté du Lightning depuis que Ben Bishop a été échangé à la date limite des transactions en 2017. Vasilevskiy a été à la hauteur de la tâche depuis qu’il a pris le poste de numéro un, récoltant 149 victoires lors des quatre dernières saisons.

PHOTO CHRIS O'MEARA, ASSOCIATED PRESS

Andrei Vasilevskiy

Le gardien de 26 ans détient les records chez le Lightning pour les victoires en carrière (190), les jeux blancs (26), les matchs joués (302), ainsi que pour le nombre de victoires (44) et de blanchissages (huit) en une saison.

Vasilevskiy écoule la première saison de son contrat de huit ans, d’une valeur de 76 millions US. Il a maintenu une fiche de 31-10-1, un taux d’efficacité de ,925 et une moyenne de 2,21, sa plus basse en carrière.

« Il est très compétitif et il n’aime pas perdre, a assuré l’attaquant du Lightning Nikita Kucherov. Il a été incroyable. »

Lors des deux dernières saisons, Varlamov a partagé la tâche devant la cage des Islanders. L’année dernière, il l’a fait avec Thomas Greiss, tandis qu’en 2021, la recrue de 25 ans Ilya Sorokin, également originaire de la Russie, est son partenaire.

Varlamov a montré une fiche de 19-11-4, tout en maintenant une moyenne de 2,04 et un taux d’efficacité de ,929, deux sommets en carrière. Il a aussi réussi sept blanchissages.

L’entraîneur-chef des Islanders, Barry Trotz, a salué la capacité de son gardien d’être en mesure de rebondir après avoir accordé un mauvais but ou connu une sortie difficile.

« “Varly” est l’un de ces joueurs que tu veux ramener dans la mêlée tout de suite après un mauvais match, car tu sais qu’il va rebondir avec une très bonne performance », a souligné Trotz.

Dans cette série demi-finale, Varlamov a repoussé 53 des 58 tirs du Lightning. Il a quitté momentanément le deuxième duel après être entré en contact avec l’attaquant Brayden Point en première période, mais il est revenu devant le filet après le premier entracte.

Vasilevskiy a maintenu des statistiques similaires, réalisant 53 arrêts sur 57 tirs. Il a aidé le Lightning à éviter de perdre deux matchs de suite lors des deux dernières séries éliminatoires.

Le troisième duel de la série aura lieu à Long Island. Aucune des deux équipes n’a remporté un match numéro trois lors des présentes séries jusqu’à maintenant.