Après avoir dévoilé leur identité la semaine dernière, les Lions de Trois-Rivières ont révélé le nom du premier entraîneur-chef de leur histoire, mardi midi. L’heureux élu est Éric Bélanger.

Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

Les Lions en ont fait l’annonce via leurs réseaux sociaux.

Natif de Sherbrooke, Éric Bélanger était l’entraîneur-chef des Chevaliers de Lévis depuis deux ans. Auparavant, il a passé trois ans au sein de la structure du Blizzard du Séminaire St-François.

Ancien joueur de centre, Éric Bélanger a connu une longue carrière de hockeyeur. Après avoir joué pour les Harfangs de Beauport et l’Océanic de Rimouski dans la LHJMQ de 1994 à 1997, il a œuvré quelques années dans la Ligue américaine avant de faire le saut dans la Ligue nationale.

Bélanger a disputé 820 rencontres dans la LNH de 2000 à 2013. Il a porté les couleurs des Kings de Los Angeles, des Hurricanes de la Caroline, des Trashers d’Atlanta, du Wild du Minnesota, des Capitals de Washington, des Coyotes de Phoenix et des Oilers d’Edmonton, amassant un total de 358 points.

L’homme de 43 ans a d’ailleurs été le coéquipier du directeur général des Lions, Marc-André Bergeron, avec le Wild du Minnesota lors de la saison 2008-2009.

Honnête

La Presse a contacté plusieurs anciens collègues et actuels amis d’Éric Bélanger, qui ont tous été élogieux à son endroit. Le qualificatif le plus fréquemment utilisé pour le décrire ? Honnête.

« C’est une personne qui est honnête avec chacun des joueurs, qui est exigeant, mais très équitable avec tout le monde, affirme le président des Chevaliers de Lévis, Martial Robert. Chaque joueur sait à quoi s’attendre avec Éric, tout le temps. Pour lui, tous les joueurs sont égaux et ont besoin de respect, peu importe le joueur. »

« Peu importe ce qu’on avait à se dire, on savait que ce serait la vérité », lance un de ses adjoints à Lévis, Jonathan Deschênes.

Aucune des personnes contactées ne s’est dite surprise de voir Bélanger à la tête des Lions.

« C’est un gars de hockey, il aime ça en parler, il aime apprendre. Je pense qu’il est vraiment sur son X dans ce rôle-là », laisse entendre Guillaume Latendresse, ancien coéquipier et bon ami d’Éric Bélanger.

« C’est une personne ouverte d’esprit, ouvert à apprendre des autres, à leur jaser. C’est un méchant bon gars ! » ajoute-t-il.

Le premier match de Bélanger derrière le banc des Lions aura lieu le 21 octobre, au nouveau Colisée de Trois-Rivières. Rappelons que l’organisation pourra commencer à accorder ses premiers contrats à compter du 9 juillet.