(Las Vegas) Joel Eriksson Ek a inscrit le seul but du match, mais le plus important, offrant une victoire de 1-0 en prolongation au Wild du Minnesota contre les Golden Knights de Vegas, dimanche.

La Presse Canadienne

Après un revirement en zone adverse, l’attaquant du Wild Jordan Greenway s’est emparé de la rondelle et il l’a remise devant à son coéquipier Marcus Foligno, qui a fendu l’air.

Le disque s’est toutefois retrouvé sur la lame du bâton d’Eriksson Ek, qui a décoché un tir qui a touché au défenseur des Golden Knights Alec Martinez avant de passer entre les jambières de Marc-André Fleury.

PHOTO STEPHEN R. SYLVANIE, USA TODAY SPORTS

Marcus Foligno (17) célèbre avec Joel Eriksson Ek (14) en prolongation

Le Wild, qui n’a pas gagné une série depuis 2015, a pris les devants 1-0 contre une des équipes favorites pour remporter les grands honneurs. Le deuxième affrontement aura lieu mardi soir, à Las Vegas.

Si l’attaque a mis plus de 63 minutes avant de faire scintiller la lumière rouge une première fois, c’est que Fleury et son vis-à-vis Cam Talbot ont été tout simplement sensationnels devant leur filet respectif.

Talbot a été parfait devant 42 lancers et il a signé un cinquième jeu blanc en carrière en séries, un premier dans l’uniforme du Wild. Il avait aussi obtenu un blanchissage en séries avec les Oilers d’Edmonton et les Flames de Calgary.

Il est devenu le huitième gardien de l’histoire de la LNH à inscrire un jeu blanc en séries avec trois équipes différentes. Le record est de quatre et appartient à Curtis Joseph.

Fleury a effectué 29 arrêts, dont plusieurs spectaculaires avec sa mitaine. Il a aussi bloqué un tir de Kirill Kaprizov de façon acrobatique au troisième engagement.

PHOTO DAVID BECKER, AP

Marc-André Fleury

Les deux formations s’affrontent en séries pour la première fois de leur histoire. Les Golden Knights ont terminé au deuxième rang de la section Ouest tandis que le Wild a pris la troisième place.

Devant 8683 spectateurs, les Golden Knights ont largement dominé la première période, décochant 19 tirs contre seulement cinq pour le Wild. La troupe du Minnesota a toutefois eu le meilleur au chapitre des mises en échec, 25-23.

Le Wild a repris du poil de la bête au deuxième vingt et a commencé à tester Fleury avec des lancers de meilleure qualité. Le gardien québécois a notamment fermé la porte avec sa mitaine lors d’une tentative à bout portant de Ryan Hartman.

Le troisième engagement a aussi été plus serré et les deux équipes ont eu de belles occasions de marquer sans toutefois s’inscrire au tableau indicateur. La meilleure occasion est venue du bâton de Kaprizov, dès la cinquième minute.

Le défenseur du Wild Jonas Brodin a passé la rondelle à Kaprizov, qui coupait dans l’enclave. Fleury a entamé son déplacement vers la gauche, mais il s’est habilement fait glisser de l’autre côté pour frustrer la recrue russe avec son bloqueur.

En prolongation, les Golden Knights ont gagné une mise en jeu dans leur territoire alors qu’il ne restait que trois secondes à la pénalité décernée à Jonathan Marchessault. Alex Pietrangelo a voulu dégager la rondelle, mais il a levé les yeux, ratant sa tentative. Greenway a récupéré l’objet et a mis la table pour le but vainqueur.