(Pittsburgh) Les Islanders de New York ont rapatrié Kyle Palmieri dans l’état où il est né avant la date limite des échanges, croyant que son caractère et sa touche offensive feraient la différence en séries.

Will Graves La Presse Canadienne

Jusqu’à présent, la vie est belle.

Le deuxième but du match de Palmieri a procuré une victoire de 4-3 en prolongation aux Islanders contre les Penguins de Pittsburgh, dimanche.

Le natif de Smithtown, qui est située à une trentaine de minutes du domicile de longue date des Islanders, a accepté une passe de Jean-Gabriel Pageau près de la ligne des buts et il a décoché un tir par-dessus l’épaule gauche du gardien Tristan Jarry.

PHOTO CHARLES LECLAIRE, USA TODAY SPORTS

Kyle Palmieri (21) et Jean-Gabriel Pageau (44)

Les Islanders ont battu les Penguins au PPG Paints Arena pour une première fois en cinq tentatives cette saison et ils ont pris les devants 1-0 dans cette série. Le deuxième duel aura lieu mardi soir.

« On m’a amené ici pour que j’essaie d’aider l’équipe à gagner, a affirmé Palmieri. Évidemment, ce n’est qu’un match. Demain, nous retournerons au travail pour être prêts en vue du deuxième match. C’est malgré tout très bien de partir du bon pied. »

Pageau et Brock Nelson ont également fait mouche pour les Islanders, qui ont fait subir aux Penguins une 10e défaite à leurs 11 derniers matchs éliminatoires.

À ses débuts en séries dans la LNH, le gardien recrue Ilya Sorokin a repoussé 39 des 42 rondelles dirigées vers lui.

Sidney Crosby, Frédérick Gaudreau et Kasperi Kapanen ont assuré la réplique pour les Penguins, qui sont champions de la section Est. Ces derniers n’ont pas profité de leurs occasions de marquer malgré du bon travail lors des deux premières périodes.

Jarry a conclu l’affrontement avec 37 arrêts, mais il a éprouvé des difficultés à stopper les tirs du côté de la mitaine. Les quatre buts des Islanders ont été inscrits de ce côté.

« J’ai trouvé que Tristan avait réalisé quelques gros arrêts pour nous garder dans le match, a mentionné l’entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan. Il y a eu de bons arrêts des deux côtés de la patinoire. Nous devons faire un meilleur travail en tant que groupe. »

Les Islanders ont amorcé le match sur les talons après avoir terminé la campagne avec une fiche de 6-6-3. Ils croyaient avoir un avantage devant le filet, mais le vétéran Semyon Varlamov a été rayé de la formation avant la partie.

Âgé de 25 ans, Sorokin n’a pas eu l’air en pleine possession de ses moyens en début de match. Palmieri l’a probablement calmé en ouvrant le pointage grâce à un tir des poignets vif.

« C’est un gardien qui a beaucoup de confiance et qui est très calme, a dit Pageau à propos de Sorokin. Tu le vois à l’entraînement, c’est un gars compétitif. Il est en grande partie responsable de notre victoire aujourd’hui. »

Gaudreau a nivelé le pointage quelques minutes plus tard, lorsqu’il est sauté sur son propre retour avant de déjouer Sorokin.

Crosby a procuré une avance de 2-1 aux Penguins lorsqu’il a habilement fait dévier un tir de la pointe de Brian Dumoulin. Il s’agissait d’un 69e but et d’un 190e point en carrière en séries pour le numéro 87.

Crosby s’est hissé à égalité avec Brett Hull au septième rang de l’histoire de la LNH au chapitre des points en séries.

« J’ai simplement essayé de toucher la rondelle avec mon bâton, a exprimé Crosby. Je ne savais de quel côté elle allait se diriger. Heureusement, Brian l’a placée au bon endroit. »

Les Islanders ont retrouvé leur rythme en troisième période. Pageau a d’abord trompé la vigilance de Jarry à 3 : 33 et Nelson s’est servi de Kristopher Letang comme écran pour trouver le fond du filet alors qu’il restait 4 : 10 à écouler au troisième engagement.

Kapanen n’a cependant mis que 31 secondes pour ramener les deux équipes à la case départ. Son excellent tir des poignets a touché l’intérieur du poteau à la droite de Sorokin.

En prolongation, Palmieri a mis fin au débat grâce à son 10e but en carrière en séries. Il avait marqué seulement deux buts en 17 parties depuis son arrivée avec les Islanders.

« Il s’insère très bien avec notre équipe, a insisté Pageau à propos de Palmieri. Il a été notre meilleur joueur aujourd’hui. C’est pour cette raison qu’il a eu autant d’occasions de marquer.