Oui, Cole Caufield sera bel et bien sur la glace ce soir à Calgary, au moment où le Canadien va affronter les Flames.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

C’est Dominique Ducharme qui a confirmé le secret le moins bien gardé du hockey montréalais en fin d’après-midi.

« Il faut qu’il joue, a répondu l’entraîneur du Canadien. C’est son premier match dans la Ligue nationale… C’est un jeune joueur mais on est très content de l’avoir avec nous. »

C’est à peu près tout ce que Ducharme a été en mesure de confirmer, parce qu’il reste encore bien des détails à régler avant la première mise en jeu de la soirée à Calgary.

En premier : qui sortira de la formation ?

Dans l’immédiat, le Canadien a un joueur malade, Jonathan Drouin, qui ne semble pas prendre du mieux. « Ça fait un bout qu’il n’est pas sorti de sa chambre », s’est contenté de répondre Ducharme à son sujet. L’attaquant québécois ne serait pas atteint de symptômes reliés à la COVID-19 selon ce que l’équipe a déjà fait savoir.

Ensuite, deux autres attaquants, Paul Byron et Tomas Tatar, traînent des blessures, et il reste à voir s’ils pourront jouer ou non lundi soir.

Dans l’immédiat, et pour libérer de l’espace salarial et permettre à Caufield de jouer ce soir, le Canadien a assigné le défenseur Alexander Romanov à son escouade de réserve. De fait, le rappel de Caufield en situation d’urgence permet au club de conserver son dernier droit de rappel.

Tout cela est un peu compliqué mais peu importe. Caufield, le premier choix du club au repêchage de 2019, y sera bel et bien. Dominique Ducharme a d’ailleurs laissé entendre que le jeune homme ne sera pas appelé à camper un rôle de figurant à bord du quatrième trio, par exemple.

« Il va jouer en avantage numérique, a ajouté l’entraîneur. J’ai prévu quelques scénarios pour lui. D’une manière ou d’une autre, il va être bien entouré. »

C’est donc tout ce que l’on sait pour le moment.

Devant le filet, rien n’a été confirmé, mais on peut prévoir le retour du vétéran Jake Allen.

C’est derrière lui que ça se complique, à la fois pour des raisons de salaire et de plafond salarial. À ce sujet, Dominique Ducharme n’a pas été en mesure de dire qui de Cayden Primeau ou Charlie Lindgren allait prendre place sur le tabouret du substitut.