Jon Merrill ne sait pas trop à quoi s’attendre, et il n’a aucun problème avec ça.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Merrill, un défenseur acquis par le Canadien des Red Wings de Detroit lors de la journée de dimanche, doit patienter ces jours-ci à Edmonton avant de pouvoir retrouver sa nouvelle équipe. Une fois cette quarantaine obligatoire terminée, le défenseur pourra aller rejoindre le Canadien en début de semaine prochaine, lorsque le Canadien, heureux hasard, devra se rendre à Edmonton pour y affronter les Oilers.

« Je suis juste honoré de pouvoir me joindre à cette équipe, a expliqué Merrill mardi matin. Il y a l’histoire du club mais la présente formation est bonne également. »

Pour l’heure, Merrill ne connaît pas encore sa place dans la formation montréalaise, lui qui a joué autant à gauche qu’à droite lors de sa carrière. Il y a aussi qu’un autre défenseur, Ben Chiarot, devrait pouvoir effectuer un retour au jeu la semaine prochaine.

« Je ne vais pas m’en faire avec ma place dans la formation, à savoir si je vais disputer 12 minutes de jeu ou 21 minutes de jeu, a-t-il ajouté. Je vais être prêt à aller tenir le rôle qu’on voudra bien me donner. »

Chez les Wings cette saison, Merrill avait l’habitude des soirées de quelque 20 minutes de jeu, avec un sommet de 23 minutes et 34 secondes de temps qui est survenu le 17 février. Chez le Canadien, il est déjà établi que Shea Weber, Jeff Petry et Chiarot sont les trois premiers défenseurs du club, mais ensuite ? Où ira Merrill dans ce paysage ?

Pour l’heure, Dominique Ducharme n’a pas la réponse à cette question.

« On va voir, s’est contenté de répondre l’entraîneur mardi. Ce serait malhonnête pour le moment de donner une réponse, parce que je ne fais pas des plans si loin à l’avance.

« Jon fait bien circuler la rondelle, et aussi c’est un bon patineur. On veut pouvoir miser sur une défense équilibrée de la meilleure façon possible. »

Le défenseur de 29 ans avait été un choix de deuxième tour, le 38e au total, lors du repêchage de 2010, par les Devils du New Jersey. Après quatre saisons au New Jersey, il a déménagé à Vegas, là où il a enfilé le maillot des Golden Knights pendant trois saisons.

Il n’a jamais vraiment été reconnu comme un défenseur offensif, et sa meilleure production offensive fut une saison de 15 points en 57 matchs avec les Golden Knights, en 2018-19.

« Je suis ouvert à l’idée de jouer avec n’importe qui dans cette équipe, a-t-il ajouté. Je ne suis pas très difficile ! Je veux prendre part à des gros matchs, c’est ça le but quand on joue. »

En attendant, la formation du Canadien va probablement ressembler à la « vraie » formation au cours des prochains jours, puisque plusieurs blessés préparent leur retour au jeu.

En plus de Chiarot, il y a l’attaquant Joel Armia, qui a pris part à un entraînement facultatif mardi à Brossard, et qui pourrait revenir au jeu rapidement. Le gardien Carey Price, lui, est attendu à l’entraînement de mercredi, et pourrait lui aussi reprendre le collier très bientôt.

Le seul qui se fera attendre encore se nomme Brendan Gallagher. Blessé à un pouce, le petit attaquant doit subir des examens plus approfondis lors de la journée de mardi, et dans son cas, la perspective d’un retour au jeu en saison régulière semble de plus en plus mince.