La formation des Maple Leafs qui affrontera le Canadien lundi soir au Centre Bell sera pratiquement identique à celle qui a remporté le dernier duel entre les deux équipes la semaine dernière à Toronto.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

Mais lorsque les vieux rivaux se croiseront de nouveau à la fin du mois, c’est la version bonifiée des Torontois qui sautera sur la glace. Celle que le directeur général Kyle Dubas prépare pour une longue bataille en séries éliminatoires.

Au cours du week-end, les Leafs ont en effet acquis les services de Nick Foligno, des Blue Jackets de Columbus. Ils ont aussi mis la main sur le gardien David Rittich, des Flames de Calgary. Aucun joueur n’a toutefois fait le chemin inverse : Dubas a plutôt distribué les choix au repêchage. Il ne lui en reste plus que trois (2e, 5e et 6e tour) en vue de l’encan de l’été prochain.

Le message est donc clair : on mise gros pour aller jusqu’au bout dès cette année. Mais en ne touchant pas à la formation existante, on fait confiance aux joueurs déjà en place – cela pourrait toutefois changer d’ici 15 h, heure limite pour effectuer des transactions.

« C’est maintenant à nous de prendre la balle au bond et de bien jouer », a avancé le défenseur Morgan Rieilly, lundi matin, après l’entraînement matinal de son équipe.

On a un bon groupe, très soudé, alors on est contents de le garder intact. Mais ce n’est pas fini, on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Morgan Rieilly

John Tavares a lui aussi appelé à la prudence : « Malgré le type d’équipe qu’on a et la position où on se trouve [1er rang de la division nord, NDLR], on ne doit rien tenir pour acquis. Il nous reste encore beaucoup de choses à accomplir. »

La sagesse des propos de Tavares nous rappelle en effet que les Leafs entreront en séries avec le statut de favoris, mais également avec le poids des échecs passés. La dernière fois que les Torontois ont gagné un tour éliminatoire, c’était en 2004. Ed Belfour, Mats Sundin, Tie Domi et Owen Nolan étaient alors en uniforme.

Chacune des quatre saisons de l’« ère Auston Matthews », amorcée en 2016-2017, s’est soldée par une élimination au premier tour.

« C’est l’heure de se mettre au travail », a résumé Rielly.

Foligno en renfort

En Foligno, les Leafs ont acquis un joueur qu’ils connaissent bien. Les Blue Jackets ont en effet éliminé les hommes en bleu dès le tour préliminaire des séries éliminatoires de l’été 2020. Le capitaine des Jackets, dont le jeu énergique en fait un joueur de choix en séries, avait obtenu 3 points en cinq rencontres.

« On connaît bien sa carrière et ses qualités comme joueur », a souligné Tavares. Par contre, a-t-il rappelé, le nouveau venu apporte également, avec « ses qualités personnelles et son leadership », un apport « intangible ». Cette expérience qui a cruellement fait défaut aux jeunes Leafs par le passé.

À ce compte, on peut dire que Kyle Dubas a décidé qu’on ne l’y prendrait plus : au cours des derniers mois, il a ajouté à sa formation les vieux routiers Wayne Simmonds (36 ans), Joe Thornton (41) et Foligno (33). On pourrait ajouter les défenseurs T. J. Brodie et Zach Bogosian (30 ans chacun) à ce groupe des sages.

PHOTO CHRIS YOUNG, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le DG des Maple Leafs, Kyle Dubas

De fait, Foligno devient le quatrième joueur des Leafs qui a été le capitaine d’une autre équipe par le passé, avec Tavares (Islanders de New York), Thornton (Sharks de San Jose) et Jason Spezza (Sénateurs d’Ottawa).

Et l’entraîneur-chef des Maple Leafs, il « fait partie des gars qui font tout ce qui est nécessaire pour gagner ».

« Il est polyvalent : il peut jouer à toutes les positions, sur tous les trios, a dit Sheldon Keefe. Il joue dur, c’est un leader… En fait, il coche toutes les cases pour nous aider à gagner quand ça comptera. »

Puisqu’il arrive des États-Unis et qu’il doit se soumettre à un isolement complet d’une semaine, Foligno n’intégrera évidemment pas tout de suite la formation torontoise.

Le seul changement notoire qui y sera apporté pour le match de lundi soir sera l’insertion de la recrue Nick Robertson en remplacement d’Alexander Barabanov. La rencontre s’amorcera à 19 h.

Les combinaisons des Maple Leafs à l’entraînement 

Galchenyuk-Matthews-Marner
Hyman-Tavares-Mikheyev
Thornton-Kerfoot-Spezza
Robertson-Engvall-Simmonds

Rielly-Brodie
Muzzin-Holl
Dermott-Bogosian

Campbell
Hutchinson