(Vancouver) L’éclosion de coronavirus qui secoue les Canucks de Vancouver s’est poursuivie mardi, alors que le nom de l’ailier droit Jake Virtanen a été ajouté à la liste du protocole de COVID-19 de la LNH.

La Presse Canadienne

Dix-huit des 22 joueurs actifs chez les Canucks se trouvent présentement sur cette liste.

Lundi, le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a reconnu que l’éclosion des cas de COVID-19 chez les Canucks est préoccupante, mais il s’est dit confiant que l’équipe sera en mesure de terminer son calendrier.

Dans un courriel adressé à La Presse Canadienne, Daly a précisé que les nombreux cas chez les Canucks sont « préoccupants du point de vue de la santé et de la sécurité, pas nécessairement du point de vue du calendrier. »

Daly soutient que la ligue croit que les Canucks pourront compléter leur calendrier de 56 matchs.

Il a également souligné que la ligue ne changera pas ses protocoles COVID-19 à la suite de la situation des Canucks.

Après le retour positif du test de l’attaquant Adam Gaudette mardi dernier, l’entraînement s’est poursuivi en son absence, puis celui de mercredi matin s’est déroulé normalement.

L’ailier gauche Nils Hoglander a été ajouté à la liste du protocole de COVID-19 de la LNH, lundi, faisant en sorte que 17 des 22 joueurs de la formation régulière des Canucks y figurent.

Un joueur inscrit sur la liste du protocole de la ligue peut ne pas avoir été déclaré positif au virus — la liste, par exemple, inclut également des joueurs qui doivent s’isoler après avoir été en contact étroit ou pour des raisons de voyage. Un joueur dont le test est positif doit s’auto-isoler pendant 10 jours.

La liste est mise à jour quotidiennement, à 17 heures (heure de l’Est).

L’équipe a dû reporter quatre matchs à cause du virus. La prochaine rencontre des Canucks est prévue jeudi à Calgary contre les Flames. Les deux formations devaient s’affronter à nouveau samedi, mais la LNH a plutôt annoncé que les Oilers d’Edmonton allaient remplacer les Canucks pour cet affrontement. La ligue a aussi devancé à jeudi le duel de vendredi entre les Oilers et les Sénateurs d’Ottawa.

Plusieurs rapports ont indiqué que le variant P1 identifié pour la première fois au Brésil est soupçonné d’être en cause dans l’éclosion des Canucks, mais l’équipe et la LNH n’ont pas commenté publiquement les résultats des tests depuis que l’organisation a confirmé que Gaudette avait reçu un résultat positif la semaine dernière.