Avant le début de la saison, nos journalistes ont tenté de prévoir qui remporterait les principaux honneurs dans la LNH. Maintenant à mi-chemin de la campagne, il est temps pour eux de revisiter, et parfois de corriger, leurs prédictions.

La Presse

La Coupe Stanley

PHOTO STACY BENGS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Cale Makar, Nathan MacKinnon et Samuel Girard, trois (jeunes) piliers de l'Avalanche du Colorado

Mathias Brunet :
Prédiction du début de saison : l’Avalanche du Colorado
Prédiction de mi-saison : le Lightning de Tampa Bay
Finalement, Julien Brisebois a su résoudre le problème de plafond salarial et le Lightning ne souffre pas trop de l’absence de Nikita Kucherov, dont le retour est désormais espéré avant le début des séries.

Richard Labbé :
Prédiction du début de saison : Lightning de Tampa Bay
Prédiction de mi-saison : Lightning de Tampa Bay
Jusqu’à preuve du contraire, les champions en titre représentent encore et toujours la crème de la crème.

Guillaume Lefrançois :
Prédiction du début de saison : l’Avalanche du Colorado
Prédiction de mi-saison : l’Avalanche du Colorado
Le début de saison a été couci-couça, une éclosion de COVID-19 a interrompu son calendrier, mais l’Avalanche trouve son rythme. Les blessures aux jeunes Cale Makar et Bowen Byram pourraient être providentielles s’ils n’arrivent pas en séries la langue à terre.

Simon Olivier-Lorange :
Prédiction de début de saison : Avalanche du Colorado
Prédiction de mi-saison : Avalanche du Colorado
Les choses n’ont pas commencé comme on l’espérait à Denver, mais tranquillement cette équipe se dégêne. Ce n’est pas rien de gagner sans un défenseur comme Cale Makar, qui dispute plus de 24 minutes par rencontre ! C’est pourtant ce qui se produit.

Alexandre Pratt :
Prédiction du début de saison : Avalanche du Colorado
Prédiction de mi-saison : Avalanche du Colorado
Je persiste et signe. Même si, en raison de la composition des divisions, l’Avalanche aura un parcours plus difficile en séries que le Lightning de Tampa Bay.

Le trophée Hart

PHOTO SERGEI BELSKI, USA TODAY SPORTS

Connor McDavid

Mathias Brunet :
Prédiction du début de saison : Nathan MacKinnon
Prédiction de mi-saison : Connor McDavid
Les Oilers ne dominent pas encore, mais McDavid oui, avec presque deux points par match, tandis que Nathan MacKinnon est éprouvé par les blessures.

Richard Labbé :
Prédiction du début de saison : Nathan MacKinnon
Prédiction de mi-saison : Connor McDavid
Le joueur vedette de l’Avalanche connaît une bonne saison… mais pas autant que Connor McDavid, mettons. Avantage McDavid.

Guillaume Lefrançois :
Prédiction du début de saison : Artemi Panarin
Prédiction de mi-saison : Patrick Kane
Disons les choses telles qu’elles sont : les Blackhawks ne devaient même pas être dans la course aux séries cette année. S’ils sont aujourd’hui en position d’y participer, c’est notamment grâce à Kane, qui donne 22 minutes de gros hockey (et des points) aux Blackhawks tous les soirs.

Simon Olivier-Lorange :
Prédiction de début de saison : Nathan MacKinnon
Prédiction de mi-saison : Patrick Kane
Aussi dominant soit-il, Connor McDavid fait partie d’un monstre à deux têtes. Kane, lui, transporte les surprenants Blackhawks sur ses épaules. Si son club accédait aux séries éliminatoires, il deviendra un choix évident.

Alexandre Pratt :
Prédiction du début de saison : Nathan MacKinnon
Prédiction de mi-saison : Connor McDavid
Mercredi, sa moyenne de points par match était de 1,71. C’est mieux que la meilleure saison en carrière de Sidney Crosby ! Le dernier à avoir produit à ce rythme : Mario Lemieux, en 2001.

Le trophée Norris

PHOTO JEROME MIRON, USA TODAY SPORTS

Victor Hedman

Mathias Brunet :
Prédiction du début de saison : Cale Makar
Prédiction de mi-saison : Victor Hedman
Hedman est encore impérial, dans toutes les facettes du jeu, tandis que la jeune sensation Cale Makar est blessé.

Richard Labbé :
Prédiction du début de saison : John Carlson
Prédiction de mi-saison : John Carlson
Je vais faire le choix audacieux de maintenir ce choix, mais le défenseur des Capitals devra passer de la colonne des moins à la colonne des plus pour aider sa cause.

Guillaume Lefrançois :
Prédiction du début de saison : Victor Hedman
Prédiction de mi-saison : Victor Hedman
D’abord parce que Hedman le mérite amplement, grâce à sa production au sein d’une des meilleures équipes de la LNH. Ensuite, parce que ça peut prendre quelques années au collège électoral à faire de la place à des candidats comme Jeff Petry, qui ne sont pas parfaits défensivement. Parlez-en à John Carlson.

Simon Olivier-Lorange :
Prédiction de début de saison : Victor Hedman
Prédiction de mi-saison : Victor Hedman
Le meilleur défenseur de la meilleure équipe de la LNH. Des questions ?

Alexandre Pratt :
Prédiction du début de saison : Cale Makar
Prédiction de mi-saison : Jeff Petry
Marc Bergevin a qualifié Jeff Petry de joueur « élite », mardi. Avec raison. L’Américain est le défenseur le plus dominant dans la LNH cette saison. Et depuis le début mars, son temps de jeu va en augmentant.

Le trophée Vézina

PHOTO JEFF CURRY, USA TODAY SPORTS

Marc-André Fleury

Mathias Brunet :
Prédiction du début de saison : Carey Price,
Prédiction de mi-saison : Marc-André Fleury
À la surprise générale, Fleury, dont la propre équipe ne croyait plus en lui, connaît sans doute la meilleure saison de sa carrière.

Richard Labbé :
Prédiction du début de saison : Andrei Vasilevskiy
Prédiction de mi-saison : Andrei Vasilevskiy
Je ne touche pas à celui-ci non plus, bien que Marc-André Fleury va lui donner de la solide compétition dans cette course.

Guillaume Lefrançois :
Prédiction du début de saison : Carter Hart
Prédiction de mi-saison : Marc-André Fleury
Bon, c’est ici qu’on se met à siffler comme si de rien n’était. Robin Lehner approche d’un retour au jeu, mais Marc-André Fleury s’est imposé comme le gardien numéro un. Il serait ingrat de lui retirer ce titre. S’il le conserve, il gagnera son premier trophée Vézina dans des circonstances pas évidentes.

Simon Olivier-Lorange :
Prédiction de début de saison : Andrei Vasilevskiy
Prédiction de mi-saison : Andrei Vasilevskiy
Marc-André Fleury aurait été un choix sentimental, mais Vasilevskiy est simplement trop dominant à 5 contre 5. À seulement 26 ans, il régnera encore longtemps sur les gardiens du circuit.

Alexandre Pratt :
Prédiction du début de saison : Jacob Markström
Prédiction de mi-saison : Phillip Grubauer
Les retours au jeu de Cale Makar et Bowen Byram stabiliseront la défensive de l’Avalanche. Grubauer devrait en profiter. Attendez-vous à plus de victoires, et moins de buts alloués par match.

Le trophée Calder

PHOTO DAVID BERDING, USA TODAY SPORTS

Kirill Kaprizov

Mathias Brunet :
Prédiction du début de saison : Kirill Kaprisov
Prédiction de mi-saison : Kirill Kaprizov
Un peu plus âgé que Lafrenière et compagnie à 23 ans, Kaprisov a un impact semblable à celui d’Artemi Panarin à Chicago à l’époque.

Richard Labbé :
Prédiction du début de saison : Alexis Lafrenière
Prédiction de mi-saison : Kirill Kaprizov
Nous étions très nombreux à attendre l’explosion du jeune joueur des Rangers… Ça viendra, mais pas tout de suite, de toute évidence.

Guillaume Lefrançois :
Prédiction du début de saison : Kirill Kaprizov
Prédiction de mi-saison : Kirill Kaprizov
Tant pour les points, le différentiel ou les minutes d’utilisation, Kaprizov a une longueur d’avance sur les autres attaquants de première année. S’il gagne, on relancera toutefois le débat sur les critères du Calder, puisque le Russe compte déjà six saisons d’expérience dans la KHL.

Simon Olivier-Lorange :
Prédiction de début de saison : Alexis Lafrenière
Prédiction de mi-saison : Kaapo Kahkonen
Son coéquipier Kirill Kaprizov est le choix le plus évident, mais le gardien de 24 ans est imbattable depuis la mi-février. Le Wild n’en serait pas là sans lui.

Alexandre Pratt :
Prédiction du début de saison : Alexis Lafrenière
Prédiction de mi-saison : Kirill Kaprizov
Avec une moyenne de près d’un point par match, il devrait remporter le trophée sans opposition. Mention spéciale à son coéquipier, Kaapo Kahkonen, qui se retrouve parmi les meilleurs gardiens de la LNH dans toutes les catégories statistiques.

Le trophée Maurice-Richard

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Auston Matthews

Mathias Brunet :
Prédiction du début de saison : Auston Matthews
Prédiction de mi-saison : Auston Matthews
Tyler Toffoli étonne, mais Matthews est dans une classe à part. Il laisse son capitaine et coéquipier John Tavares loin derrière…

Richard Labbé :
Prédiction du début de saison : Alex Ovechkin
Prédiction de mi-saison : Connor McDavid
Tout le monde peut ralentir un peu, même Ovechkin. McDavid n’est pas le meneur en ce moment, mais je m’attends à ce qu’il le soit dans pas si longtemps.

Guillaume Lefrançois :
Prédiction du début de saison : Auston Matthews
Prédiction de mi-saison : Auston Matthews
La cause est déjà entendue. En plus, il a disputé moins de matchs que ses plus proches poursuivants.

Simon Olivier-Lorange :
Prédiction de début de saison : Alex Ovechkin
Prédiction de mi-saison : Connor McDavid
À l’instar des Leafs, la « balloune » d’Auston Matthews s’est dégonflée. McDavid reprendra ses droits. Quant à Ovechkin, il est au pied d’une pente trop abrupte à remonter.

Alexandre Pratt :
Prédiction du début de saison : Leon Draisaitl et Connor McDavid, ex-aequo
Prédiction de mi-saison : Leon Draisaitl et Connor McDavid, ex-aequo
Les Oilers affronteront les Canucks cinq fois d’ici la fin de la saison. Ça devrait être suffisant pour que Draisaitl et McDavid rattrapent leur retard sur Auston Matthews.