Jesperi Kotkaniemi a montré de belles choses dans les derniers matchs et il est récompensé.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

Dominique Ducharme a remanié ses trios, samedi matin, et Kotkaniemi a hérité des deux meilleurs marqueurs de l’équipe comme ailiers. Kotkaniemi patinait en effet avec Tyler Toffoli et Josh Anderson, à l’entraînement en vue du duel de samedi entre le Canadien et les Jets de Winnipeg.

En point de presse, Ducharme a refusé de confirmer le retour d’Anderson, mais les signaux samedi matin pointaient dans cette direction, notamment le fait que le gros ailier droit n’ait pas fait d’exercices supplémentaires avec les autres réservistes.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Josh Anderson

Anderson a raté les trois derniers matchs en raison d’une blessure au bas du corps.

Kotkaniemi a progressé. J’ai aimé comment il a joué dans les derniers matchs. Je veux voir une combinaison de vitesse et talent de ce trio. C’est possible qu’il y ait des changements à droite en cours de match.

Dominique Ducharme

Kotkaniemi est le meilleur attaquant du Canadien pour la possession de rondelle (indice Corsi de 69 %) dans les trois derniers matchs. Il a toutefois disputé ces matchs avec Artturi Lehkonen, qui n’a pas de point à ses 11 derniers matchs, et Joel Armia, capable du meilleur comme du pire.

Le trio des Finlandais n’a pas généré de but dans ces trois matchs, et en a accordé deux. Les trois compatriotes avaient connu un certain succès ensemble dans les premiers mois de la campagne 2018-2019, quand Kotkaniemi était une recrue, mais leurs différentes tournées de réunion n’ont guère donné de résultats concluants.

Voici que Kotkaniemi aurait comme ailiers Toffoli, qui domine le CH avec 14 buts en 22 matchs, et Anderson, 2e dans l’équipe pour les buts avec 9, même s’il a été blessé.

Armia s’est quant à lui exercé avec Nick Suzuki et Jonathan Drouin, un trio que l’on a vu à l’œuvre dans la bulle à Toronto lors des dernières séries, « une combinaison qui a déjà fonctionné », a rappelé Ducharme. « J’aime la cohésion de Suzuki et Drouin. C’est possible qu’on voie du mouvement à droite, selon le déroulement du match. »

Lehkonen a quant à lui fait les premiers exercices au sein du quatrième trio, laissant croire que Paul Byron serait laissé de côté. Mais c’est finalement Lehkonen qui est resté avec Victor Mete et Michael Frolik pour faire des exercices supplémentaires pendant plus de 30 minutes après que leurs coéquipiers furent rentrés au vestiaire. Tout indique que Lehkonen sera surnuméraire pour une troisième fois cette saison.

Carey Price a été le premier gardien à quitter la patinoire et devrait donc obtenir le départ face aux Jets.

Statu quo en défense

Ducharme n’a pas altéré ses duos de défenseurs, ce qui signifie qu’Alexander Romanov et Brett Kulak forment encore le dernier duo.

Plusieurs partisans s’impatientent et aimeraient voit Romanov obtenir plus de responsabilités, d’autant plus que les deux premiers duos n’ont plus leur efficacité du début de la saison. Romanov est, avec Jeff Petry, le meilleur patineur du CH parmi les défenseurs, mais ne joue pas en prolongation, phase du jeu dans laquelle le Canadien en arrache. Y a-t-il là une solution ?

« Éventuellement, c’est certain qu’il jouera à 3 contre 3, a assuré Ducharme. Mais à quel moment ? Avec un jeune, il faut s’assurer de ne pas sauter d’étape. C’est correct d’être patient. L’important, c’est d’arriver à la bonne place, au bon moment. Des fois, l’envoyer trop rapidement où on veut qu’il soit, ça le ramène en arrière.

« On aime ce qu’il fait, on voit tranquillement plus de confiance, on voit des ajustements, on veut qu’il garde son identité à travers ça. Ce n’est pas une ligue facile. Regarde les attaquants dans notre division : McDavid, Draisaitl, Matthews, Marner. Ce sont les meilleurs au monde, mais il a 20 ans. Il continue à grandir. »

La formation probable du Canadien

Tatar-Danault-Gallagher
Drouin-Suzuki-Armia
Toffoli-Kotkaniemi-Anderson
Byron-Evans-Perry

Chiarot-Weber
Edmundson-Petry
Kulak-Romanov

Price