(Chicoutimi) Les Mooseheads de Halifax ont interrompu leurs activités pour un mois à cause de la pandémie de coronavirus, a annoncé la Ligue de hockey junior majeur du Québec par voie de communiqué samedi matin.

La Presse Canadienne

Cette décision a été prise à la suite des nouvelles restrictions sanitaires imposées vendredi par la Nouvelle-Écosse, alors que la province de l’Atlantique rapporte un nombre grandissant de cas de COVID-19.

En conséquence, les Mooseheads ne pourront disputer de match avant le 27 mars prochain, au plus tôt.

Le circuit Courteau a précisé qu’il développera un nouveau calendrier qui impliquera les Eagles du Cap-Breton et les Islanders de Charlottetown.

D’autres informations seront transmises en début de semaine prochaine.

La décision de la LHJMQ survient au lendemain des premiers matchs de la saison dans la Ligue de hockey junior majeur de l’Ouest (WHL).

Les Tigers de Medicine Hat ont vaincu les Rebels de Red Deer 5-4 en prolongation vendredi, tandis que les Oil Kings d’Edmonton ont blanchi les Hurricanes de Lethbridge 2-0.

Il s’agissait de la première soirée d’activités dans la WHL depuis le 11 mars 2020.

Relance des activités au Nouveau-Brunswick

Par ailleurs, la LHJMQ a annoncé le retour à la compétition du Titan d’Acadie-Bathurst, des Wildcats de Moncton ainsi que des Sea Dogs de Saint-Jean à partir de la semaine du 8 mars.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour nos joueurs-étudiants qui n’avaient pas pris part à une rencontre depuis la fin novembre », a déclaré le commissaire Gilles Courteau.

La ligue a précisé que les équipes du Nouveau-Brunswick joueront uniquement entre elles au cours du mois de mars, devant un certain nombre de spectateurs dans les gradins.

La situation sera par la suite réévaluée avec les officiers de la Santé publique du Nouveau-Brunswick dans quelques semaines.

Un nouveau calendrier sera produit à cet effet et communiqué au début de la semaine prochaine.