Dominique Ducharme en sera peut-être à sa première expérience d’entraîneur-chef au niveau professionnel, mais dans les rangs juniors, il a connu un parcours couronné de succès.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

Le nouveau pilote par intérim du Canadien fait en effet partie d’un groupe sélect de cinq entraîneurs qui ont marqué le hockey junior canadien. Leur point en commun : ils sont les cinq seuls à avoir remporté la Coupe Memorial et la médaille d’or au Championnat du monde junior à titre d’entraîneur-chef. C’est le confrère de RDS Stéphane Leroux qui a publié la statistique.

En 2012-2013, Ducharme a en effet mené les Mooseheads d’Halifax à la conquête de la Coupe du président, puis de la Coupe Memorial.

En 2017-2018, à sa deuxième tentative comme entraîneur-chef d’Équipe Canada junior, il a guidé sa troupe vers la conquête de la médaille d’or.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Dominique Ducharme (au centre) a mené Équipe Canada junior vers la conquête de la médaille d’or en 2017-2018.

Ces deux championnats sont les moments forts d’une carrière d’entraîneur qui a commencé en 2002-2003, avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il a ensuite dirigé l’Action de Joliette, dans le junior AAA, avant de devenir entraîneur-adjoint du Junior de Montréal pour trois saisons.

C’est en 2011-2012 qu’il devient entraîneur-chef des Mooseheads, poste qu’il occupera pendant cinq saisons. L’équipe a gagné neuf tours éliminatoires à ses quatre premières saisons, avant d’être exclue des séries à sa dernière, qui marquait le début d’un cycle de rajeunissement de l’équipe.

Ducharme a ensuite dirigé les Voltigeurs de Drummondville pendant deux saisons, menant l’équipe au deuxième tour des séries à sa deuxième année.

Il occupait le poste d’adjoint à Claude Julien depuis 2018.

Le défi

Reste maintenant à voir si Ducharme obtiendra plus de succès dans la LNH que ses quatre collègues qui ont eux aussi remporté la Coupe Memorial et l’or au Mondial junior. Les quatre entraîneurs en question sont Terry Simpson, Don Hay, Brent Sutter et Dale Hunter.

Simpson a dirigé les Islanders de New York, les Flyers de Philadelphie et les Jets de Winnipeg (première version) dans les années 1980 et 1990. Ses équipes ont participé aux séries à trois reprises en cinq saisons qu’il a complétées ; elles ont gagné un seul tour éliminatoire.

Hay a obtenu deux mandats dans la LNH. C’est lui qui a dirigé les Coyotes de Phoenix en 1996-1997, leur première saison en Arizona. Il y est seulement resté pour cette saison-là et l’équipe a été éliminée dès le premier tour. Puis, il a été embauché par les Flames pour la saison 2000-2001, mais a été remercié après 68 matchs.

Sutter a dirigé les Devils du New Jersey de 2007 à 2009, menant l’équipe à des récoltes de 99 et 106 points en saison, mais chaque fois, ils ont été éliminés au premier tour. Il a ensuite pris la barre des Flames de Calgary pour trois saisons, de 2009 à 2012. L’équipe a raté les séries les trois fois.

Enfin, Hunter a été appelé en renfort chez les Capitals de Washington au milieu de la campagne 2011-2012. L’équipe a montré une fiche de 30-23-7 à partir de son embauche, et a atteint le deuxième tour des séries. Il a toutefois choisi de retourner diriger les Knights de London, dans la Ligue junior de l’Ontario.

Notons cependant que Simpson, Sutter et Hunter ont tous les trois eu le poste d'entraîneur-chef dès leur arrivée dans la LNH. Hay a quant à lui passé une saison dans le rôle d'adjoint avant d'obtenir une promotion.

Bref, les succès dans les rangs juniors ne mènent pas nécessairement à du succès dans la LNH, du moins jusqu’ici. Ce sera le défi de Ducharme.