(San Jose) Après avoir passé le camp d’entraînement en Arizona et les 12 premiers matchs de la saison à l’étranger, les Sharks de San Jose sont heureux de rentrer chez eux et de se préparer pour leur premier match au Shark Tank en près d’un an.

Publié le 12 févr. 2021
Josh Dubow Associated Press

Les Sharks ont entamé la saison en tant que vagabonds en raison des protocoles liés à la pandémie dans le comté de Santa Clara, passant la plupart des sept dernières semaines soit à leur base temporaire en Arizona, soit à se rendre à des matchs.

Samedi, la visite de Vegas représentera leur premier match à domicile en plus de 11 mois.

« Il m’a fallu un peu de temps pour me retrouver dans le vestiaire, a dit le capitaine Logan Couture vendredi, avant le premier entraînement de l’équipe au SAP Center depuis la mise en pause de la LNH, en mars dernier.

« Ils ont apporté des améliorations aux vestiaires, alors c’est bien. Les gars sont répartis un peu partout avec les règles de la ligue et de l’Association des joueurs, mais c’est agréable d’être de retour.

« C’était agréable de se réveiller dans mon propre lit ce matin et tout ça. C’est plaisant. »

Les Sharks sont partis pour l’Arizona la dernière semaine de décembre, en vue de leur camp.

Ils étaient censés jouer deux matchs « à domicile » la semaine dernière (déplacés en Arizona), mais ceux-ci ont quand même été reportés, car un joueur des Knights et trois membres du personnel d’entraîneurs ont été mis à l’écart, en lien aux protocoles concernant la COVID-19.

Le club est désormais prêt pour un premier match à San Jose depuis mars dernier.

« Avoir la chance d’être chez vous avec votre famille et de dormir dans votre propre lit, vis-à-vis de mener une vie d’hôtel pendant un mois et demi, c’est assurément une bonne chose, a déclaré l’entraîneur Bob Boughner.

« J’espère que ça va nous sourire. Le plus important, du point de vue des entraîneurs, est d’essayer de mettre les bons gars sur la glace aux bons moments. »

Pire club de l’Ouest la saison dernière, les Sharks ont du mal à prendre leur rythme cette saison.

Ils ont 11 points en 12 matchs, et quatre de leurs cinq victoires ont été arrachées en fusillade.

« Il faut regarder en avant, a dit Couture. Nous devons bien faire à domicile et continuer à jouer autour de ,500 ou mieux à l’étranger. Habituellement, c’est une bonne recette pour accéder aux séries. »