(Montréal) Les équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec établies en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard pourront reprendre l’action cette semaine, mais pas celles au Nouveau-Brunswick.

Publié le 25 janv. 2021
La Presse Canadienne

Les responsables de la santé publique en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard ont approuvé un plan de retour au jeu après le 25 janvier et la LHJMQ a publié un calendrier, lundi, qui inclut une série de matchs entre les Eagles du Cap-Breton, les Islanders de Charlottetown et les Mooseheads de Halifax.

Le premier duel aura lieu vendredi, entre les Islanders et les Eagles, et les 18 suivants s’étendront jusqu’au 28 février.

La ligue a affirmé qu’elle restait en contact avec les responsables de la santé publique du Nouveau-Brunswick, qui ont retardé le retour au jeu des Sea Dogs de Saint John, du Titan d’Acadie-Bathurst et des Wildcats de Moncton en raison de la situation épidémiologique dans la province.

L’horaire est assujetti à des modifications selon la situation au Nouveau-Brunswick. Des parties pourraient être ajoutées ou reportées dans le calendrier si une équipe obtient l’approbation de la santé publique.

La LHJMQ a repris ses activités vendredi dernier, dans des environnements protégés à Chicoutimi, Drummondville, Rimouski et Shawinigan. La ligue est la seule de niveau junior majeur au Canada à avoir amorcé sa saison, même si le jeu a été suspendu le 1er décembre.

À plusieurs occasions, la LHJMQ a dû reporter quelques matchs, soit au Québec ou dans les provinces de l’Atlantique, en raison de tests de dépistage positifs à la COVID-19 ou des restrictions entourant le virus.

La Ligue de l’Ouest a récemment annoncé qu’elle tiendrait une saison de 24 parties, mais la date de départ n’a toujours pas été déterminée.

Du côté de la Ligue de l’Ontario, elle a retardé ses plans de début de saison. Les équipes de la ligue envisageaient d’amorcer leur camp d’entraînement en janvier et de commencer la campagne le 4 février.