(Ottawa) Le propriétaire des Sénateurs d’Ottawa affirme qu’il a un plan pour permettre à 6000 spectateurs d’assister à des matchs à domicile pendant la pandémie COVID-19.

La Presse Canadienne

Eugene Melnyk a révélé dans un message sur les médias sociaux que son « solide plan de sécurité publique » comprend « des protocoles de santé allant de la distanciation physique appropriée, de tests rapides et du port de masque en tout temps » à l’intérieur du Centre Canadian Tire.

Le plan de Melnyk verrait environ un tiers des sièges de l’amphithéâtres utilisés.

Melynk a depuis supprimé le message sur Twitter, bien qu’une mention de son plan, avec un lien vers un article de journal récent détaillant la proposition, reste sur son site Web.

La saison de la LNH se met en branle, mercredi soir, avec les sept équipes canadiennes évoluant dans une seule section et ne jouant que les unes contre les autres, évitant ainsi les déplacements transfrontaliers.

Aucune des sept équipes canadiennes n’aura de partisans à l’intérieur des amphithéâtres pour commencer la saison.

Interrogé sur la proposition de Melnyk, l’administrateur adjoint de la santé publique du Canada, Howard Njoo, a déclaré qu’elle ne relevait plus de la compétence fédérale compte tenu que les équipes canadiennes n’auront pas à franchir la frontière.

« Je m’en remets aux autorités locales de santé publique », a-t-il déclaré.

Présentement en Ontario, les évènements publics et les rassemblements sociaux organisés à l’intérieur ne sont pas autorisés, sauf avec les membres d’une même maisonnée.

La LNH s’attend à ce que trois équipes américaines — les Stars de Dallas, les Panthers de la Floride et les Coyotes de l’Arizona — commencent la saison avec un nombre limité de partisans dans leurs amphithéâtres respectifs.

Les Blue Jackets de Columbus et les Penguins de Pittsburgh envisagent également cette option, tandis que le Lightning de Tampa Bay a reçu le feu vert des autorités locales, mais a annoncé au cours du week-end que l’équipe jouerait dans un aréna vide dans un avenir prévisible.

La ligue compte sur les spectateurs présents aux matchs pour environ 50 % de ses revenus traditionnels. Le commissaire de la LNH Gary Bettman a affirmé, mardi, que la ligue s’attend à subir des pertes d’un  milliard US cette année.