Les Panthers de la Floride ont réclamé le défenseur droitier du Canadien Noah Juulsen au ballotage, a confirmé l'équipe.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

Les blessures et des migraines chroniques ont empêché Juulsen de se faire justice. Cet ex-choix de premier tour a bien fait lors de son court passage dans la LNH en 2018, mais à 23 ans, il n’a disputé que 44 rencontres sur le circuit. Coincé par le plafond salarial, le Canadien n’a pu lui faire une place en vue de la saison qui s’amorcera mercredi.

On peut facilement faire le lien entre les Panthers et Juulsen, puisque leur directeur du recrutement amateur, Shane Churla, était jusqu’à récemment un membre de l’organisation du Canadien. Il faisait partie du groupe de recrutement du Tricolore lorsque le club a réclamé Juulsen au 26e rang en 2015, tout comme Rick Dudley, qui vient d’être nommé conseiller au directeur général à Sunrise.

Le Canadien a par ailleurs soumis le nom des attaquants Michael Frolik et Corey Perry au ballotage. Les 30 autres équipes de la LNH disposent désormais de 24 heures pour réclamer l’un ou l’autre de ces vétérans.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Corey Perry

Aucune surprise dans ce mouvement de personnel : les deux attaquants, âgés respectivement de 32 et de 35 ans, avaient été embauchés quelques jours à peine avant le début du camp d’entraînement, et ils avaient rapidement été identifiés comme de futurs joueurs de réserve. S’ils ne sont pas réclamés, ils se rapporteront vraisemblablement à l’escouade d’urgence et pourraient être rappelés à n’importe quel moment pour remplacer un joueur blessé cette saison.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Michael Frolik

Leur salaire de 750 000 $ chacun sera effacé de la masse salariale du club au moment de leur affectation à l’escouade d’urgence.

Aucun des huit autres joueurs soumis au ballotage par le club dimanche – Brandon Baddock, Alex Belzile, Joseph Blandisi, Laurent Dauphin, Jordan Weal, Gustav Olofsson, Xavier Ouellet et Charlie Lindgren n'ont été réclamés. Ils se rapporteront soit au Rocket de Laval, soit à l'escouade d'urgence.

Les derniers joueurs en trop toujours présents au camp – Ryan Poehling, Jacob Lucchini, Joël Teasdale, Kevin Lynch, Lukas Vejdemo, Cale Fleury, Otto Leskinen, Cayden Primeau, Vasili Demchenko et Michael McNiven – peuvent tous être cédés aux mineures sans passer par le ballotage.