Quel entraîneur sera cette saison sur un siège éjectable ? Quel joueur sera sous pression ? Quelle sera l’équipe cendrillon ? Nos journalistes experts font leurs prédictions.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

L’entraîneur sur un siège éjectable

Mathias Brunet

Rick Tocchet
Tocchet n’est pas le choix du nouveau DG des Coyotes et il n’aura pas beaucoup de munitions pour connaître du succès.

Richard Labbé

PHOTO JOHN WOODS, LA PRESSE CANADIENNE

Paul Maurice

Paul Maurice
Ça doit bien faire cinq ans que j’écris son nom ici et je me dis que ça va bien finir par arriver.

Guillaume Lefrançois

PHOTO GENE J. PUSKAR, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

John Tortorella

John Tortorella
Il écoule la dernière année de son contrat, et Columbus vit un exode de talent comparable à ce que le Québec a vécu quand des dizaines de milliers d’ouvriers sont partis travailler dans les usines de Lowell et de Woonsocket.

Simon-Olivier Lorange

Rick Tocchet
Un nouveau DG est rarement une bonne nouvelle pour un entraîneur déjà en poste. Le courant semble passer entre Bill Armstrong et Tocchet, mais un début de saison décevant pourrait nuire à cette belle complicité.

Alexandre Pratt

Aucun
Être propriétaire d’un club serré financièrement, je ne voudrais pas verser deux salaires d’entraîneur-chef en même temps…

Le joueur sous pression

Mathias Brunet

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

John Tavares

John Tavares
Il doit permettre aux Maple Leafs de remporter au moins un tour en séries. Il coûte cher et l’investissement n’a pas rapporté jusqu’ici.

Richard Labbé

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Sergei Bobrovsky

Sergei Bobrovsky
Le gardien des Panthers n’a plus droit à l’erreur et, surtout, ce contrat de sept ans pour 70 millions de dollars signé en 2019 commence à peser un peu lourd.

Guillaume Lefrançois

PHOTO RICK SCUTERI, ASSOCIATED PRESS

Taylor Hall

Taylor Hall
Il a misé sur lui-même avec un contrat d’un an, il l’a fait dans une organisation dont la relance tarde, et le marché de l’été 2021 ne s’annonce pas exactement favorable aux joueurs.

Simon-Olivier Lorange

Taylor Hall
Il a joué gros en signant un contrat d’une seule saison à Buffalo. Il s’agit probablement de sa dernière chance pour confirmer son statut de joueur d’impact. Une mauvaise saison lui coûterait cher.

Alexandre Pratt

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Frederik Andersen

Frederik Andersen
Sera-t-il le maillon faible d’une équipe favorite pour remporter sa division ? Dans le marché le plus couvert de la ligue ?

Le meilleur contrat de la saison morte

Mathias Brunet

Taylor Hall
Les Sabres sont liés à Taylor Hall pour un an seulement, le temps de permettre à celui-ci d’aimer son nouvel environnement, le temps de permettre aux Sabres de le laisser filer s’ils ne sont pas satisfaits.

Richard Labbé

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Corey Perry

Corey Perry
Il n’a rien à perdre, il va jouer plus souvent qu’on ne le pense, et à ce prix-là, chaque but sera une aubaine.

Guillaume Lefrançois

PHOTO JAY LAPRETE, ASSOCIATED PRESS

Pierre-Luc Dubois

Pierre-Luc Dubois
Un contrat qui n’empêchera pas les Blue Jackets de l’échanger, tout en leur donnant deux saisons pour réparer les pots cassés.

Simon-Olivier Lorange

PHOTO PERRY NELSON, USA TODAY SPORTS

Denis Gurianov

Denis Gurianov
Il est susceptible de devenir à court terme l’un des plus dangereux marqueurs du circuit. Pour les deux prochaines saisons, il ne coûtera que 2,55 millions aux Stars. Une aubaine.

Alexandre Pratt

Taylor Hall
Sur un trio avec Jack Eichel, ça devrait être divertissant.

Le pire contrat de la saison morte

Mathias Brunet

PHOTO NICK WASS, ASSOCIATED PRESS

Matt Murray

Matt Murray
Murray vient de connaître une saison difficile et il aura une pire équipe devant lui à Ottawa. Les Sénateurs viennent de lui donner 25 millions pour quatre ans, cher payé pour un gardien dont la meilleure moyenne en trois ans s’établit à 2,69.

Richard Labbé

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Josh Anderson

Josh Anderson
On peut seulement présumer qu’Anderson doit être encore mort de rire à l’heure qu’il est. On le serait à sa place, surtout après avoir obtenu un contrat de sept ans comme ça. Ce sera probablement six ans de trop.

Guillaume Lefrançois

PHOTO ISAAC BREKKEN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Kevin Labanc

Kevin Labanc
Tout le monde va répondre Josh Anderson, donc allons voir à San Jose. Les Sharks paient cher (quatre ans, 18,9 millions) le rabais que Labanc leur a octroyé l’an dernier.

Simon-Olivier Lorange

Josh Anderson
Ce n’est pas un désaveu de ses qualités. Mais sept ans ? C’est facilement trois de trop, surtout pour un joueur dont le style de jeu accélère l’usure. Proche poursuivant : Alex Pietrangelo.

Alexandre Pratt

PHOTO DARRYL DYCK, LA PRESSE CANADIENNE

Braden Holtby

Braden Holtby
Ses statistiques ont décliné au cours des trois dernières saisons. En 2020, son pourcentage d’arrêts était inférieur à 90 %. Thatcher Demko est déjà plus solide que lui.

L’équipe la plus surévaluée

Mathias Brunet

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Blues de St. Louis

Les Blues de St. Louis
Ils ont déçu en séries et ils viennent de perdre leur meilleur défenseur et capitaine, Alex Pietrangelo. Jordan Binnington a craqué en deuxième moitié de saison et Jake Allen n’y est plus.

Richard Labbé

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Maple Leafs de Toronto

Les Maple Leafs de Toronto
Il y a présentement une vague d’amour un peu incompréhensible pour ce club unidimensionnel qui n’a toujours pas réglé ses problèmes à la ligne bleue et devant le filet. Aussi, on aimerait rappeler à tout le monde que Joe Thornton, obtenu pour ses qualités de gagnant, n’a jamais rien gagné.

Guillaume Lefrançois

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Stars de Dallas

Les Stars de Dallas
Miro Heiskanen est un défenseur exceptionnel, mais avec Tyler Seguin blessé, Jamie Benn qui ralentit et Joe Pavelski et Alexander Radulov qui vieillissent, l’attaque des finalistes en arrachera.

Simon-Olivier Lorange

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Flyers de Philadelphie

Les Flyers de Philadelphie
Leurs canons en attaque vieillissent, et ils n’ont presque rien changé à leur formation pendant la saison morte.

Alexandre Pratt

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Bruins de Boston

Les Bruins de Boston
L’équipe vieillit très vite. Trop vite. Et il y a peu d’espoirs de premier plan dans le pipeline.

L’équipe cendrillon

Mathias Brunet

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Sabres de Buffalo

Les Sabres de Buffalo
Linus Ullmark est un gardien sous-estimé et les Sabres regorgent de jeunes joueurs de premier plan. Dylan Cozens devrait se greffer aux Eichel et Dahlin cette saison.

Richard Labbé

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Le Canadien de Montréal

Le Canadien de Montréal
L’équipe n’allait nulle part le 12 mars et la voici en excellente position.

Guillaume Lefrançois

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Coyotes de l’Arizona

Les Coyotes de l’Arizona
Derrière le triton formé par Vegas, le Colorado et St. Louis, il y a une place en séries qui attend les négligés. À coups de victoires de 3-1, les Coyotes y parviendront.

Simon-Olivier Lorange

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Sénateurs d’Ottawa

Les Sénateurs d’Ottawa
On triche, car ils risquent de finir derniers de leur division, mais les nombreux et talentueux jeunes attaquants du club vendront chèrement leur peau.

Alexandre Pratt

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉQUIPE

Les Rangers de New York

Les Rangers de New York
Ils ont le potentiel de finir en tête de leur division.