(Sunrise) Dans l’espoir de combattre le coronavirus, les Panthers de la Floride espèrent que la douce température dans la région viendra leur prêter main-forte.

Tim Reynolds
Associated Press

Les Panthers utiliseront des espaces extérieurs du BB & T Center en guise de salles d’entraînement et de réunions cette saison. Les touches finales devaient être apportées ce week-end, en prévision de la première séance d’entraînement sur glace, lundi.

L’initiative est tout à fait logique dans le sud de la Floride, où le mercure indiquait 27 degrés Celsius samedi après-midi comparativement à, par exemple, moins-7 degrés Celsius à Minneapolis, moins-3 à Winnipeg et à Montréal, 1 à Edmonton et 2 à Toronto.

La distanciation physique demeurera obligatoire pour les Panthers et la LNH imposera de rigoureux protocoles, mais les dirigeants de l’équipe croient que le volet extérieur fonctionnera.

« Nous allons essayer autant que possible d’instaurer une distanciation physique, en cherchant à être aussi prudents que possible avec nos espaces et en apportant certaines idées nouvelles », a déclaré le directeur général, Bill Zito.

Notre salle de musculation se trouvera en plein air, ce qui est pas mal bien. Je pense que nos joueurs vont l’apprécier. Dans la mesure du possible, nous allons tenir nos rencontres et nos repas à l’extérieur. Les réunions du personnel d’entraîneurs auront lieu à l’extérieur, quand ce sera possible.

Bill Zito

Autre changement majeur : révolue, du moins pour l’instant, cette habitude de s’entraîner à un endroit et de jouer dans un autre édifice.

La totalité du camp d’entraînement des Panthers se déroulera au BB & T Center, l’aréna dans lequel ils disputent leurs matchs, au lieu du complexe situé à environ 15 km au nord de Coral Springs.

La raison : les dirigeants des Panthers croient qu’il sera plus sécuritaire de tenir leurs opérations dans un seul édifice. De plus, plusieurs des espaces dans l’aréna sont plus vastes qu’au complexe d’entraînement.

« Plusieurs éléments sont entrés en ligne de compte, mais ce fut plutôt simple. Plutôt que d’utiliser deux édifices et se promener de l’un à l’autre sans raison significative, nous pouvons en utiliser une seule », a précisé Zito.

Le complexe d’entraînement des Panthers compte plusieurs patinoires, ce qui n’est pas le cas dans l’aréna. Toutefois, avec un groupe limité à 39 joueurs, Zito est d’avis que ça ne représentera pas un problème.

Par ailleurs, les spectateurs ne seront pas admis à l’intérieur de l’édifice pendant le camp d’entraînement. Toutefois, les Panthers ont l’intention d’accueillir un nombre limité de spectateurs pendant les matchs.

L’équipe n’a précisé combien de personnes elle espérait accueillir lors du match d’ouverture, le 14 janvier contre les Stars de Dallas.

Certains édifices de la LNH ne seront pas en mesure d’accueillir des partisans, mais Zito pense que la Floride bénéficiera de la présence d’amateurs dans l’édifice.

« Pour notre groupe, au moins, ça va faire une différence et ça va l’aider », a déclaré Zito.