Patrik Laine a hâte de revenir sur la patinoire. Mais le franc-tireur des Jets de Winnipeg sait aussi que le hockey post-quarantaine offrira du jeu rouillé – du moins, au début – si la LNH obtient le feu vert pour reprendre ses activités cet été.

Joshua Clipperton
La Presse canadienne

« Mon jeu sera probablement terrible puisque je n’ai pas patiné depuis deux mois, a déclaré Laine au cours d’une vidéoconférence, vendredi. C’est toujours difficile de revenir après une longue période passée sans patiner. »

La LNH, obligée de faire une pause en mars en raison de la pandémie de COVID-19, et l’Association des joueurs (AJLNH) seraient sur le point de s’entendre sur une reprise des activités avec un tournoi éliminatoire à 24 équipes, 12 de chaque association.

PHOTO FRED GREENSLADE, PRESSE CANADIENNE

Patrik Laine (29), du mauvais côté d'une collision avec Ben Chiarot (8), du Canadien, lors d'un match à Winnipeg le 23 décembre 2019.

Le cadre est établi mais plusieurs éléments demeurent à éclaircir, dont l’obtention de ce feu vert par les gouvernements et les autorités de santé publique concernés, les dates, les lieux, ainsi que les procédures de tests auxquelles les joueurs devront se soumettre.

Les premiers matchs risquent d’être décousus, mais tout le monde retrouvera rapidement sa forme optimale, croit Laine.

« S’il y a un camp ou quelque chose du genre, je pense que la course sera excitante : tout le monde sera reposé et en santé », a indiqué le hockeyeur de 22 ans.

PHOTO JÉRÔME MIRON, USA TODAY SPORTS

L’ailier gauche des Jets de Winnipeg Patrik Laine (29) lors d’un match contre les Stars de Dallas le 5 décembre 2019.

Laine, qui est rentré chez lui en Finlande, avait 28 buts et 63 points en 6 matchs quand le circuit Bettman s’est mis à l’arrêt, le 12 mars. Ses 35 aides sont un sommet en carrière, lui qui est reconnu d’abord comme un marqueur.

Après une moyenne de 40 buts à ses deux premières campagnes, il a connu une baisse de régime avec 30 buts et 20 aides en 2018-19 avant de rebondir.

« Mon jeu s’est grandement amélioré cette saison. C’est la première fois de ma carrière que j’ai plus d’aides que de buts. […] Dommage qu’on ait été interrompus. »

PHOTO D"ARCHIVES JEFFREY T. BARNES, THE ASSOCIATED PRESS

Patrik Laine.

Quant aux plans de la LNH, Laine ne voit pas d’inconvénient à disputer des séries à 24 clubs.

« Tout ce que je veux c’est jouer. Nous étions tout juste exclus des séries quand le jeu a été arrêté et je me satisferai de tout format possible. Ça reste du hockey. Pour moi, le format n’est pas un problème. »

Et la perspective d’être confiné dans un hôtel durant plusieurs mois ?

« J’apporterai mes ordinateurs pour jouer à des jeux vidéo. Ce sera ennuyant, mais si c’est ce qu’il faut faire pour jouer au hockey cet été, ça me va. »