Peut-être, après tout, verra-t-on le Canadien de Montréal dans les séries éliminatoires.

La Presse canadienne

Le comité exécutif de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey aurait amorcé la tenue d’un vote sur une proposition qui mènerait à des séries réunissant 24 équipes en guise de reprise des activités, selon une source au courant de la situation.

Cette source s’est confiée à l’Associated Press sous le sceau de l’anonymat, jeudi soir, parce que le scrutin n’était pas terminé. Les résultats pourraient être connus dès vendredi soir.

Même si le comité exécutif approuve le format, ça ne signifie pas une reprise assurée de la saison de la LNH. La ligue et les joueurs devront négocier d’autres détails, incluant des protocoles relatifs à la santé et à la sécurité.

Toutefois, le format représente un élément significatif du casse-tête.

En vertu de la proposition mise de l’avant par un comité mixte de la LNH et de l’AJLNH, les quatre meilleures équipes de chacune des deux associations s’affronteraient pour déterminer leur position au classement.

Ces équipes seraient les Bruins de Boston, le Lightning de Tampa Bay, les Capitals de Washington et les Flyers de Philadelphie, dans l’Est, et les Blues de St. Louis, l’Avalanche du Colorado, les Golden Knights de Vegas et les Stars de Dallas, dans l’Ouest.

Les 16 autres – huit par association – croiseraient le fer dans des séries trois de cinq pour compléter le portrait des clubs qualifiés pour les séries éliminatoires. Selon ce scénario, le Canadien ferait partie du groupe devant prendre part à une série trois de cinq.

Les Penguins de Pittsburgh, les Hurricanes de la Caroline, les Islanders de New York, les Rangers de New York, les Maple Leafs de Toronto, les Blue Jackets de Columbus et les Panthers de la Floride se joindraient au Tricolore.

Dans l’Association Ouest, les huit formations invitées seraient les Oilers d’Edmonton, les Predators de Nashville, les Canucks de Vancouver, les Flames de Calgary, les Jets de Winnipeg, le Wild du Minnesota, les Coyotes de l’Arizona et les Blackhawks de Chicago.

Ainsi, les Sénateurs d’Ottawa seraient la seule équipe canadienne exclue du tournoi éliminatoire.

La formule proposée mènerait à de traditionnelles séries quatre de sept.

« Je ne pense pas qu’il existe un scénario parfait qui emballera tout le monde au plus haut point », avait déclaré Ryan Johansen, des Predators de Nashville, plus tôt jeudi.

« Du moment que tout le monde peut s’entendre et être heureux de la décision qui aura été prise, c’est vraiment tout ce qui importe. »

Si le comité exécutif de l’Association des joueurs et le Bureau des gouverneurs de la ligue approuvent la proposition, on saura donc quelles équipes reprendront le collier. Il restera l’endroit, le moment et la manière, incluant le nombre de villes qui accueilleront des matchs, les mesures liées au confinement et aux tests de dépistage.

« Rien n’est vraiment certain jusqu’à ce que ça le soit, la situation pourrait donc changer très rapidement et ç’a été le cas sur différentes choses », avait mentionné mercredi James van Riemsdyk, un attaquant des Flyers de Philadelphie et un membre du comité conjoint.

« Nous tentons de nous donner le plus d’options possible et de naviguer à travers différents éléments dans l’espoir d’en arriver à une vision qui, d’abord et avant tout, mettra à l’avant-plan la santé et la sécurité de tout le monde. »

Plus tôt cette semaine, le commissaire Gary Bettman avait déclaré que la ligue regardait huit ou neuf sites pour accueillir des matchs dans le cadre d’une reprise de la saison.